logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.03.2022 à 10 H 22 • Mis à jour le 28.03.2022 à 10 H 29
Par
Diplomatie

Bourita au Sommet du Neguev: « j’espère qu’on se reverra bientôt dans un différent désert »

Des déclarations à la presse ont été accordées ce 28 mars de la part des six ministres des Affaires étrangères participant au Sommet du Neguev organisé par Israël.


Après être arrivés ce dimanche, et dîné ensemble, les six diplomates avaient à l'unanimité condamné l'attaque terroriste, revendiquée depuis par Daech, ayant causé deux morts dans le nord d'Israël.


S'exprimant à l'occasion du point de presse, le chef de la diplomatie israélienne, Yaïr Lapid, a annoncé que le Sommet du Neguev se transformera en un forum permanent se tenant annuel, précisant que la décision a été prise la veille en concertation avec ses homologues présents. L'évènement aura pour objectif de traiter des questions régionales et de se coordonner contre « des ennemis communs ».


Au menu des discussions, la menace iranienne, le conflit israélo-palestinien mais aussi la paix dans la région, comme l'ont laissé entendre les différents diplomates ayant pris la parole. Pour Antony Blinken, les accords de paix régionaux ne remplacent pas un processus de paix avec les Palestiniens. L'une des questions abordées aujourd'hui est de savoir les pays participant à ce Sommet peuvent aider les Palestiniens », a-t-il notamment déclaré.


S'expriment en avant-dernier, Nasser Bourita a tenu, comme ses pairs, à présenter ses condoléances aux victimes de l'attaque terroriste du dimanche soir. « Notre présence aujourd'hui est la meilleure réponse à cette attaque », a-t-il affirmé. Pour le diplomate marocain, la présence du Maroc renvoie deux messages, à ses hôtes tout d'abord, réaffirmant que « le rétablissement des relations diplomatiques n'est pas un acte opportuniste, mais plutôt un acte de conviction ». L'occasion par ailleurs de rappeler les liens entre le Maroc et la communauté juive. « Vous avez dit (à Yaïr Lapid;ndlr) que presque tous les Israéliens avaient du sang marocain. Ce n'est pas seulement une blague, c'est aussi la réalité. J'ai appris que deux maires du Néguev - à Dimona et à Yeruham, sont d'origine marocaine », a-t-il glissé. Le second message est adressé à la région, expliquant que le Maroc croit « profondément et sincèrement à la paix ».


Pour conclure ses propos, en signe d'invitation à l'adresse des autres ministres, faisant manifestement référence au Sahara, Nasser Bourita a déclaré : « j'espère qu'on se reverra bientôt dans un différent désert mais avec le même esprit ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @soufianesbiti
Revenir au direct