logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.11.2022 à 11 H 12 • Mis à jour le 16.11.2022 à 11 H 12 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Maroc-Algérie

« Desert Shield 2022 »: coup d’envoi des exercices militaires russo-algériens à 50 km du Maroc

Les exercices militaires russo-algériens « Desert Shield 2022 », qui ont lieu du 16 au 28 novembre, ont démarré à la base militaire de Bechar, Hammaguir, à 50 km de la frontière avec le Maroc, font savoir les médias officiels du gouvernement d'Alger.


Selon les communications officielles, les exercices comprendront environ une centaine de soldats russes. Par ailleurs, l'Algérie dispose d'un « bon nombre de BMP-1 et de BMP-2, dont certains ont été modernisés à une norme plus récente pour s'équiper du missile de contre-voiture Kornet. L'Algérie serait prête à recevoir bientôt un lot de BMP-3 », apprend-on de médias espagnols.


Comme nous le rapportions précédemment, cet exercecie miliatire « anti-terroriste » est prévu depuis avril dernier, avec la particpartion de soldats des forces russes dans la zone de manœuvres de Hammaguir.


Fin septembre dernier, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a précisé dans un communiqué que « ces exercices de lutte contre le terrorisme sont une activité de routine basée sur le programme approuvé de notre partenariat militaire avec l'Algérie », soulignant que « comme tout exercice militaire auquel la Russie participe, il n’est pas dirigé contre des tiers ».


Enfin, selon certains observateurs, cet exercice militaire est une réponse aux exercices militaires du « African Lion 2022 », qui ont débuté au Maroc le 6 juin dernier. Rappelons que African Lion est le plus grand exercice militaire annuel organisé par les États-Unis sur le continent africain.


Dans un précédent article, nous avions apporté un éclairage sur les opérations de renforcement d'Alger de ses bases aériennes frontalières avec le Maroc dont celle de Tindouf, fief du Front Polisario. Selon des clichées satellitaires obtenues par Le Desk auprès du service américain d'imageries spatiales Maxar Technologies, la région de Tindouf se voit dotée de drones de reconnaissance d'altitude de croisière moyenne et de longue autonomie (MALE), acquis en 2018 auprès de la Chine.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct