S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.03.2023 à 20 H 32 • Mis à jour le 15.03.2023 à 20 H 34 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Polémique

En réaction au communiqué du Cabinet royal, le PJD dément toute ingérence dans les prérogatives du Roi

Le Secrétariat général du Parti de la justice et du développement (PJD) a réagi ce mercredi aux critiques sévères du Palais qui a recadré, deux jours plus tôt, la direction du parti pour avoir critiqué sa diplomatie sur la question israélo-palestinienne.


Le PJD accuse ainsi réception du communiqué du cabinet royal et tient à préciser qu’il accepte les observations et mises en garde émises par le roi.


Il dément ensuite « catégoriquement, ce qui a pu être interprété comme portant atteinte aux pouvoirs constitutionnels du Roi et à ses rôles stratégiques, pour lesquels le parti a toujours exprimé sa haute appréciation, son appréciation et son soutien permanent ».


A cet égard, le parti « renouvelle sa grande fierté de la position de principe et de fermeté de sa majesté le roi à l'égard de la cause palestinienne et de son affirmation constante qu'elle se situe au même niveau que la question de l'intégrité territoriale du royaume ».


Par ailleurs, le parti « nie catégoriquement que sa prise de position soit liée à tout agenda partisan ou électoral interne », ajoutant qu'il s'agit d'une communication qui s'inscrit dans le cadre d'une interaction directe du parti avec le ministre des Affaires étrangères, et que « lui, tout comme les autres membres du gouvernement, peut faire l'objet de critiques et de contrôles sur la base du programme gouvernemental ».


Enfin, le secrétariat général du PJD « dénonce avec force » le traitement médiatique de cette affaire et «  l'exploitation odieuse du communiqué du cabinet royal », considérant cela comme « une violation flagrante de la loi et du l'éthique du travail journalistique, dans le but d'insulter un parti politique national ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct