logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.10.2022 à 21 H 54 • Mis à jour le 22.10.2022 à 22 H 19 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et
Investissement

EnR: Guelmim-Oued Noun en voie d’être l’une des régions les plus prospères (Ryad Mezzour)

La transition énergétique constitue une opportunité pour faire de la région de Guelmim-Oued Noun, une des régions les plus prospères au Maroc dans quelques années seulement, a souligné samedi à Guelmim, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.


S'exprimant lors d'une conférence à Guelmim tenue sous le thème « les énergies renouvelables, chantier transversal au cœur du Nouveau modèle de développement », Mezzour a relevé que les provinces du Sud sont l'une des trois zones les plus compétitives au monde en matière de production de l'énergie renouvelable.


Cette zone a deux concurrents éloignés, à savoir le Chili et la côte ouest australienne, a-t-il ajouté, notant que « ce n'est pas un hasard qu'il y a un énorme intérêt des investisseurs du monde entier pour cette zone ».


En termes d'investissement, le ministre a fait savoir que la région de Guelmim-Oued Noun est la plus attractive du Maroc, notamment grâce à son positionnement, indiquant que dans les 4 à 5 années à venir, 40 % à 50 % des montants d'investissements prévus au Maroc concernent cette région.


Dans ce sillage, il a souligné qu'il y a aujourd’hui un travail collectif à faire pour accompagner ces investissements colossaux d'une « taille jamais vue au Maroc » et qui constituent une opportunité industrielle « exceptionnelle » en termes d'intégration, appelant à capter cette attractivité qui se veut "unique" et "transformative" pour la région.


Pour rappel, plusieurs projets de grande envergure en matière d’hydrogène vert sont actuellement en préparation au niveau de la région de Guelmim-Oued Noun : celui du Serbe CWP, de TotalEren, dont nous révélions les détails précédemment, du Danois CIP, mais aussi plus récemment, selon l’annonce qui en a été faite par le P-DG du groupe, l’Indien Adani, étant en pourparlers avec le Maroc.


De plus, un autre projet aussi important, nécessitant un investissement colossal, est dans les tuyaux : celui du Britannique Xlinks, dont la localisation a été précisée par Mbarka Bouaida, patronne de la région de Guelmim-Oued Noun.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct