logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.08.2022 à 10 H 16 • Mis à jour le 19.08.2022 à 10 H 16 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Hausse des prix

États-Unis: les agriculteurs de l’Iowa réclament une levée des taxes sur les engrais du Maroc

Après les agriculteurs du Michigan, c'est au tour des agriculteurs de l'Iowa de demander l'assouplissement des taxes sur les engrais, face à la flambée des prix, apprend-on de la presse américaine.


L'objectif est de réduire les coûts de culture du maïs, du soja et plus encore pour l'année prochaine. Tom Vilsack, secrétaire à l'Agriculture, accompagné de la représentante commerciale Katherine Tai et de la représentante Cindy Axne, ont rencontré ce jeudi les agriculteurs et dirigeants agricoles de l'Iowa dans une ferme près de Woodward.


« Les coûts sur ma ferme sont en hausse d'environ 325 %. Cela devient insupportable », a déclaré le président du conseil d'administration de l'Iowa Corn Growers Association, Lance Lillibridge.


Selon une étude publiée en juin dernier de l'Université d'État de l'Iowa, certains prix des engrais sont jusqu'à quatre fois plus élevés qu'en 2020, alors que les prix des cultures ont presque doublé.


Alors que les États-Unis comptent sur l'azote, la potasse et autres engrais en provenance de Chine, de Russie, du Canada et du Maroc, des taxes sont imposés à certaines de ces importations.


Mosaic, principal concurrent d'OCP dans ce pays, a convaincu l'administration Trump d'imposer ces taxes sur les produits phosphatés émanant du Maroc et de la Russie, respectivement quatrième et premier exportateur d'engrais au monde. De ce fait, les importations étrangères ont chuté, donnant le monopole à Mosaic à hauteur de 90 % du marché américain des engrais.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct