S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.01.2023 à 20 H 45 • Mis à jour le 27.01.2023 à 20 H 45 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Corruption

La justice belge renonce à l’extradition de la fille et de l’épouse de Panzeri

La Belgique a signifié à l’Italie qu’elle renonçait à la procédure du mandat d’arrêt européen pour se voir remettre Maria Colleoni et Silvia Panzeri, respectivement l’épouse et de la fille de l'ancien eurodéputé italien, Pier Antonio Panzeri, dans le cadre l’enquête sur le scandale de corruption qui a secoué le Parlement européen, rapporte l'agence de presse française AFP.


Rappelons que le 3 janvier un tribunal italien avait reporté une seconde fois l'audience sur l'opportunité d'extrader à la Belgique Silvia Panzeri, la fille de Panzeri.


« Il a été signifié aux autorités italiennes que le mandat d’arrêt européen n’était plus nécessaire, dans la mesure où elles se sont engagées à se rendre en Belgique si la justice belge souhaite les entendre », a déclaré la source proche du dossier, rapportée par AFP.


Selon cette même source, la levée du mandat d’arrêt signifiant la fin de leur assignation à résidence en Italie doit être validée par une décision de la justice italienne. L’avocat italien des deux femmes, Angelo De Riso, les a toutefois présentées comme déjà libres.


Pier Antonio Panzeri, considéré par les procureurs de Bruxelles comme l'un des principaux acteurs du scandale de corruption qui a secoué le Parlement européen, s’est engagé à collaborer avec la justice dans cette enquête au terme d’un accord conclu, le 17 janvier, avec le Parquet fédéral belge et a reconnu avoir participé « à une organisation criminelle », avait-on relaté.


Par ailleurs, comme nous le décrivions précédemment, l'enquête belge portant sur les actes de corruption présumée mentionne le Maroc à différents aspects. Parmi les personnes pointées du doigt, la famille de Panzeri aurait ainsi bénéficié de cadeaux en provenance du Maroc, à travers l'entremise de l'actuel ambassadeur du Maroc en Pologne, Abderrahim Atmoun. Celui-ci était à l'époque président de la commission parlementaire mixte Maroc-UE, entre 2011 et 2019.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct