En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.05.2021 à 14 H 47 • Mis à jour le 23.05.2021 à 14 H 53
Par
Diplomatie

Laya: Ghali doit répondre des poursuites judiciaires en Espagne avant de quitter le pays

D’après une dépêche de l’agence de presse Reuters, diffusée ce dimanche, la ministre espagnole des Affaires étrangères Arancha Gonzalez Laya a annoncé que Brahim Ghali devra répondre des poursuites judiciaires en Espagne avant de quitter le pays.


Gonzalez Laya a déclaré que lorsque le leader du Front Polisario « se serait remis de problèmes de santé, il devrait répondre à une affaire devant la Haute Cour d’Espagne avant de retourner dans son propre pays », précise-t-elle, ajoutant : « nous avons promis de donner à cette personne une réponse humanitaire. Cette personne était dans une situation critique pour ses multiples problèmes de santé dont un cas grave de COVID-19 ». a-t-elle déclaré. « Quand il aura récupéré, il retournera dans son pays. Pendant ce temps, il fait face à une série d’affaires judiciaires et nous espérons qu’il s’acquittera de ses obligations envers la justice espagnole », poursuit la diplomate espagnole.


Pour rappel, accueilli à l’hôpital de la ville de Logroño, le chef du Polisario avait été autorité à entrer pour « des raisons humanitaires », d’après les déclarations faites par l’Espagne. Ghali avait été hospitalisé sous une fausse identité, ce qui n’a pas manqué de provoquer l’ire de Rabat, fustigeant le rôle de l’Espagne et son attitude.


Pour rappel, précédemment, la cheffe de la diplomatie espagnole avait affirmé que « la justice en Espagne est indépendante et le gouvernement est extrêmement respectueux » envers son travail. «  La justice fera ce qu’elle a à faire et le gouvernement le respectera intégralement. Si la justice estime que Ghali doit comparaître devant elle, il comparaîtra devant la justice. Le gouvernement espagnol ne s’interposera pas dans le libre fonctionnement de la justice », avait-elle indiqué.



©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct