En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.05.2021 à 14 H 53 • Mis à jour le 16.05.2021 à 15 H 15
Par
Proche-Orient

Le chef de la diplomatie palestinienne critique les pays ayant normalisé leurs relations avec Israël

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki a critiqué dimanche les pays ayant récemment normalisé leurs relations avec Israël alors que les actes de guerre et de violence s’intensifiaient à Gaza et dans les Territoires occupés.


« La normalisation et le rapprochement de ce système colonial israélien sans parvenir à la paix et mettre fin à l’occupation israélienne des terres arabes et palestiniennes représentent un soutien au régime d’apartheid et une participation à ses crimes », a déclaré al-Maliki lors de la réunion d’urgence des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation pour coopération islamique (OCI).


« Cette occupation coloniale doit être confrontée, démantelée, terminée et interdite. La normalisation récemment accélérée n’aura pas d’impact sur les sentiments du monde arabe, ni ne changera sa détermination ».


La flambée de violence entre Israël et les Palestiniens ces derniers jours a mis en difficulté les Etats qui ont normalisé leurs relations avec Israël (Soudan, Maroc, Emirats Arabes Unis et Bahreïn). Rabat a dans ce sens permis que l’on manifeste dans la rue pour protester contre Israël alors que ces contestations étaient jusqu’ici interdites et les protestataires dispersés au prétexte de l’état d’urgence sanitaire dû à la pandémie du Covid-19. Le roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods (Lire notre enquête sur le rôle joué par cette instance depuis 20 ans) a ordonné l’envoi d’une aide humanitaire en Cisjordanie et Gaza. La diplomatie marocaine a par ailleurs été sollicitée, selon nos sources, par Washington dans le cadre d’une médiation en cours entre Israéliens et Palestiniens.


La réunion d’urgence de l’OCI a été organisée par l’Arabie saoudite, qui n’a pas officiellement normalisé ses relations avec Israël mais entretient des contacts clandestins avec l’Etat hébreu.


Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, a appelé la communauté internationale à prendre des « mesures urgentes » pour mettre fin à l’opération militaire israélienne et reprendre les pourparlers de paix visant à garantir une solution à deux États.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct