En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.06.2021 à 12 H 19 • Mis à jour le 27.06.2021 à 12 H 19
Par
ENCLAVES

Le président de Melilla accuse le Maroc « d’expansionnisme impérialiste »

Le président de la ville autonome de Melilla, Eduardo de Castro, a critiqué la stratégie du Maroc envers les enclaves espagnoles –  Melilla et Ceuta (Sebta) -, qu’il résume par une « noyade » avec la construction d’immenses ports dans le nord du pays ainsi que d’autres infrastructures en plus du blocus commercial imposé par Rabat depuis 2019.


Dans une interview avec EFE, De Castro a déclaré que « la feuille de route du Maroc est claire : il veut grandir et avec cette croissance nous nous noyons . C’est bien qu’ils veuillent grandir, mais pas à nos dépens ».


Face à cette situation aggravée selon lui par la pandémie du Covid-19 qui a mis fin au « commerce atypique » entre les cités et le territoire marocain, De Castro, propose de développer un plan pour « ne pas dépendre » du Maroc et requiert de nouveau une aide directe de Bruxelles.


« Le Maroc a une volonté impérialiste et expansionniste », a-t-il assuré, appuyant ses dires par la thèse des historiens espagnols qui établit que « la ville a été fondée il y a 523 ans, avant même la création de l’Espagne en tant que telle et qu’on ne savait pas ‘même de loin’ qu’il y aurait un royaume marocain ».


Melilla « n’a jamais été une colonie ou une néo-colonie », a martelé De Castro citant l’ONU, ajoutant que le Maroc « se sent fort et se permet le luxe de menacer l’Espagne et l’Allemagne  ». 

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct