En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.04.2021 à 15 H 50 • Mis à jour le 06.04.2021 à 15 H 52
Par
Droits

Le procès d’Omar Radi et Imad Stitou ajourné au 27 avril

Le procès des journalistes Omar Radi et Imad Stitou, qui s’est ouvert ce 6 avril, a été reporté au 27 avril prochain « sur demande de la défense », peut-on lire sur la plateforme Mahakim du ministère de la Justice. De plus, la cour rendra ce jeudi sa décision à une demande de libération provisoire d’Omar Radi, poursuivi en état d’arrestation. D’après son comité de soutien, l’audience de ce mardi a duré moins d’une cinquantaine de minutes.


Crédit : Mahakim.ma


Omar Radi est poursuivi pour « atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat en entretenant avec les agents d’une autorité étrangère des intelligences ayant pour l’objet ou ayant eu pour effet de nuire à la situation diplomatique du Maroc », « atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat en recevant d’une personne ou d’une organisation étrangère une rémunération pour activé ou une propagande de nature à porter atteinte à l’unité territoriale du Royaume et sa souveraineté ». Dans le même temps, Omar Radi et Imad Stitou sont accusés, respectivement de « viol et attentat à la pudeur » et « complicité de viol et attentat à la pudeur ».


En janvier dernier, Arnaud Simons, présenté comme « diplomate néerlandais » dans l’enquête judiciaire pour « espionnage » visant Omar Radi s’était exprimé via une « lettre ouverte » sur Medium pour apporter sa version des faits et apporter son soutien au journaliste et militant. Simons explique, entre autres, qu’il n’a « jamais » eu le statut diplomatique dans le cadre de ses fonctions à l’ambassade des Pays-Bas à Rabat, ajoutant qu’il n’est pas « néerlandais mais belge ».

Par
Revenir au direct