En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.07.2021 à 14 H 59 • Mis à jour le 24.07.2021 à 16 H 19
Par
Diplomatie

Le Secrétaire d’État américain adjoint aux Affaires du Proche-Orient en visite au Maroc

D’après une annonce faite par le Département d’état américain, le Secrétaire d’État adjoint par intérim aux Affaires du Proche-Orient, Joey Hood, se rendra en Algérie, au Maroc et au Koweït à partir de ce samedi jusqu’au 29 juillet. Une première visite aura lieu en Algérie afin de rencontrer les dirigeants du pays pour discuter des relations bilatérales et régionales, ainsi que pour annoncer un important projet de préservation culturelle, fait-on savoir.


Sa tournée le conduira par la suite au Maroc où il rencontrera des représentants du gouvernement marocain, des chefs d’entreprise locaux et membres de la société civile, ajoute le communiqué. Une visite à l’exposition de la légation américaine à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM) à Rabat est également prévue. La tournée du responsable américain sera ponctuée par une visite au Koweït où il rejoindra le secrétaire d’État, Antony Blinken, déjà en visite dans la région, conclut-on.


Joey Hood est le successeur provisoire de David Schenker, ex-responsable américain en charge du bureau des Affaires du Proche Orient (et aussi de l’Afrique du nord) qui avait été dépêché par l’administration Trump pour se rendre à Dakhla. Côté américain, l’évènement était l’occasion de « concrétiser la proclamation du président Trump, reconnaissant la souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara occidental ».


C’est par ailleurs le premier contact officiel entre les autorités marocaines et l’administration Biden depuis les déclarations du porte-parole du Département d’État, où il critiquait le déroulé des procès des journalistes Soulaiman Raissouni et Omar Radi.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct