logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.07.2022 à 13 H 25 • Mis à jour le 23.07.2022 à 15 H 51
Par
Etats-Unis

Le sénateur américain Inhofe demande à ce qu’African Lion se tienne loin du Maroc

Le sénateur américain James Inhofe, connu pour ses positions pro-Polisario, a demandé ce jeudi à ce que les États-Unis considèrent la tenue des prochaines éditions de l'exercice militaire African Lion, loin du Maroc.


Lors de l'examen par la Commission de défense au Sénat, dont il est président, Inhofe a interpellé deux candidats militaires clés : le lieutenant-général Michael Langley, bientôt nommé général et commandant de l'US Africa Command, qui organise les exercices African Lion, et le lieutenant-général Bryan Fenton, prochainement général et commandant du Commandement des opérations spéciales des États-Unis.



« Je suis profondément préoccupé par le sort du peuple du Sahara occidental », a-t-il adressé à Langley ajoutant que « le Maroc n'a rien fait pour réparer les dommages qu'il a causés au peuple sahraoui après toutes ces années, et il n'a rien fait pour montrer qu'il est sérieux dans la résolution de la crise ». 


Accusant le Maroc d'avoir « induit en erreur plusieurs administrations américaines sur leur volonté de négocier », il assure avoir parlé « au sénateur Rounds et à d'autres membres de ce comité sur cette question et pourquoi j'ai poussé le DOD à examiner les lieux alternatifs pour l'exercice militaire annuel du Lion africain qui a déjà été organisé au Maroc ».


À de nombreuses reprises, le sénateur a défendu les thèses de l'organisation séparatiste, provoquant la colère d'une ONG américaine qui l'avait attaqué pour son soutien au Polisario. Un désaccord entre Inhofe et l'ancien président américain, Donald Trump, aurait d'ailleurs même poussé ce dernier à reconnaitre la souveraineté marocaine sur le Sahara, comme le rapportaient en décembre 2020, des sources médiatiques.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct