En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.05.2021 à 21 H 56 • Mis à jour le 14.05.2021 à 23 H 02
Par
Proche-Orient

Palestine: Le Maroc va envoyer 40 tonnes d’aide humanitaire à Gaza et en Cisjordanie

Le Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, a ordonné l'envoi d’une aide humanitaire d’urgence au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, a indiqué ce vendredi le ministère des Affaires étrangères

Mohammed VI a donné ses instructions « pour l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza », rapporte ce vendredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE).


Cette aide humanitaire est constituée de 40 tonnes. Elle est composée de produits alimentaires de première nécessité, de médicaments de soins d’urgence et de couvertures. L’aide humanitaire sera cheminée par des avions des Forces Armées Royales, indique la même source, ajoutant le Maroc avait dénoncé, « dans les termes les plus fermes », les violences perpétrées dans les territoires palestiniens occupés, « et dont la poursuite ne mène qu’à creuser le fossé, renforcer les rancœurs et éloigner d’autant les chances de paix dans la région ».

 

Selon un dernier bilan, Israël a tué 126 Palestiniens à Gaza, dont 31 enfants et 20 femmes, avec environ 900 blessés.


Dans un communiqué publié le 9 mai dernier, la diplomatie marocaine a fait état de la « grande inquiétude » du Royaume vis-à-vis des « événements violents récurrents survenus à la Al-Qods Al-Sharif et à la mosquée Al-Aqsa ». Le communiqué du MAE ne mentionnait en revanche ni les Palestiniens ni les Israéliens.


Mardi, lors de la réunion d’urgence du Conseil de la Ligue des états arabes, le ministre Nasser Bourita a déclaré que « le Maroc partage avec ses frères des pays arabes les sentiments de vive préoccupation quant aux événements violents que connaît la ville d’Al-Qods Sharif », rappelant la position du Maroc qui consiste en un « règlement pacifique selon la solution à deux États, passant par la création d’un Etat palestinien sur les frontières du 4 juin 1967 ».


Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Otmani, s’est entretenu dans la soirée de mardi à mercredi avec Ismaïl Haniyyeh, le chef du Hamas palestinien et lui a assuré que le « Maroc met la cause palestinienne et Al-Qods au sommet de ses préoccupations, au niveau de cause nationale ».


Le 10 mai dernier, deux sit-ins de solidarité avec la Palestine ont été dispersés par la police à Rabat et Casablanca. Une impressionnante présence policière avait été relevée, et des vidéos ont émergé sur la Toile montrant des éléments de la police charger les manifestants.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct