En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.07.2021 à 11 H 09 • Mis à jour le 20.07.2021 à 11 H 10
Par
Justice

Projet Pegasus: le Parquet de Paris ouvre une enquête

Le Parquet de Paris a annoncé ce 20 juillet l’ouverture d’une enquête en marge des révélations du Projet Pegasus. Ce lundi, des plaintes avaient été déposées par deux journalistes et la société éditrice de Mediapart, après avoir été ciblés par le logiciel-espion commercialisé par la firme israélienne NSO Group.


En ligne de mire : les services de renseignement marocains, tandis que, de son côté, Rabat a rejette les accusations dans un communiqué diffusé lundi, mettant au défi de présenter « des preuves scientifiques et réalistes ». La plainte déposée contre X ne cite toutefois pas le Maroc.


Dans un communiqué signé par le Procureur de la République Rémy Heitz, l’enquête devrait couvrir les chefs de : « accès et maintien frauduleux dans un système de traitement de traitement automatisé de données, introduction frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé de données, extraction, détention, reproduction et transmission frauduleuse de données issues d’un système de traitement automatisé de données, association de malfaiteurs en vue de commettre une atteinte à un système de traitement automatisé de données, atteinte à l’intimité de la vie privée, détention et diffusion de paroles et d’images portant atteinte à la vie privée, interception, détournement, utilisation et divulgation de correspondances, installation d’appareils permettant de réaliser des interceptions de correspondances, offre, cession et mise à disposition et détention d’un équipement permettant un accès ou une atteinte à un système de traitement automatisé de données et enfin offre de vente sans autorisation d’un dispositif technique ayant pour objet la captation de données informatiques », peut-on lire.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct