S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.03.2022 à 19 H 55 • Mis à jour le 30.03.2022 à 19 H 57 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
Textile & habillement

Salon Maroc in Mode : la durabilité au cœur de la 18ème édition

Reportée deux années de suite à cause de la pandémie du Covid-19, la 18ème édition du salon international du textile Maroc In Mode (MIM), organisé par l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH), a ouvert ses portes sous le thème de la durabilité, ce mercredi, au Parc des expositions Mohammed VI à El Jadida.


Ces deux années d’absence, marquées par une évolution des modes de consommation à travers le monde et une complexification des attentes des consommateurs, ont poussé l’AMITH à repenser son positionnement, pour s’orienter vers un business-model plus responsable, et proposer des solutions innovantes. Les organisateurs ont donc décidé d’inscrire cette édition sous le thème de la durabilité, dans le cadre de la nouvelle vision de l’association professionnelle nommée Dayem Morocco. Dayem signifiant durable en arabe.


Dans une déclaration faite au Desk, la directrice générale de l’AMITH, Fatima Zahra Alaoui, a affirmé que « les stands, construits avec des matériaux naturels, seront stockés pour être réutilisés dans les prochaines éditions », soulignant ainsi le virage écolo de l’association. Et d’ajouter : « plusieurs exposants présentent une offre durable, avec des matières recyclées, naturelles ou organiques, ce qui démontre clairement que le Maroc détient un savoir-faire en termes de production durable ».


Aussi, contrairement aux précédentes éditions, le salon a élargi, cette année, son offre en y intégrant tous les maillons de la chaîne de valeur du textile et de l’habillement, à savoir le manufacturing, les tissus, le textile de maison, l’innovation et la machinerie ainsi que les accessoires et les services. Et afin de compléter l’offre, Maroc in Mode accueille également les représentants du secteur du cuir, « pour montrer à tous les visiteurs que l’offre marocaine est complète, et qu’elle peut répondre à n’importe quelle demande et à n’importe quelle attente », précise la directrice générale de l’AMITH.


Comme annoncé précédemment, les 160 exposants, venus du Maroc, de Tunisie, d’Égypte, de Turquie, de France, d'Italie, d'Espagne et d'Ouzbékistan, accueilleront des visiteurs venus des quatre coins du monde, notamment une délégation israélienne, annoncée le matin même lors de la conférence inaugurale, avant l'inauguration officielle, l'après-midi, par le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.


Cette conférence, animée par Fatima Zahra Alaoui et Mohamed Boubouh, président de l’AMITH, a été l’occasion de revenir sur la santé du secteur du textile et de l’habillement. Pour les professionnels, le secteur a repris du poil de la bête après la crise sanitaire, grâce, notamment, au rapatriement des commandes vers un sourcing de proximité et à une offre « réactive, agile et flexible ».


Ainsi, l’année 2021 a été une année de redressement, avec un volume d’exportations de près de 34 milliards de dirhams (MMDH), soit quasiment le même volume qu’en 2019. Ceci dit, ces ventes restent majoritairement concentrées en Europe du sud, une situation que les professionnels espèrent dépasser, en réduisant leur dépendance et en diversifiant les débouchés.


Interrogée par Le Desk au sujet de la consistance de la chaîne de valeur, Fatima Zahra Alaoui admet que « quelques maillons de notre chaîne de valeur sont encore à améliorer ». Pour la dirigeante, cette mise-à-niveau passera par la formation et par le transfert technologique.


« Notre chaîne de valeur a malheureusement quelques trous, que nous complétons aujourd’hui en faisant venir une expertise étrangère. L’objectif de Maroc in Mode est d’ailleurs de trouver, d’un côté, des débouchés aux produits, et d’un autre, d’attirer les investissements étrangers ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct