S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.12.2022 à 22 H 08 • Mis à jour le 27.12.2022 à 22 H 23 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Football

Scandale des billets du mondial: Fouzi Lekjaa s’indigne et promet des sanctions

Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), s’est exprimé, ce mardi en marge de la réunion du bureau de la Fédération, sur l’affaire de revente au marché noir d’une partie des billets qui devaient être distribués aux supporters marocains, lors du match ayant opposé les Lions de l’Atlas à l'Espagne, selon les déclarations faites par Lekjaa.


À cette occasion, il a condamné ce qu'il considère comme un « acte odieux et honteux » qui implique des acteurs du football national, et a annoncé la formation d'un comité des membres des commissions indépendantes affiliées à la Fédération, pour déterminer les circonstances relatives à ce fait. À demi-mot, il reconnaît que les personnes impliquées se comptent parmi les membres dirigeants de la Fédération de football, tout en promettant des sanctions, allant jusqu'à l'expulsion.


Lekjaa a par ailleurs précisé qu’il rendra public les décisions prises à l’égard de toute personne reconnue coupable de « cet acte qui entache la réputation nationale du football », lors de la prochaine réunion du bureau, en date du 16 janvier 2023, soulignant que la Fédération « a reçu un certain nombre de rapports des autorités en charge du dossier », et que le sort des personnes impliquées serait « l'expulsion définitive du monde du football si ce dossier n'est pas résolu par les instances judiciaires compétentes en la matière ».


Pour rappel, selon des sources médiatiques, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a ouvert une enquête sur des « soupçons de revente » de ces billets au marché noir aux spectateurs marocains. Plusieurs membres de la FRMF sont d'ailleurs pointés du doigt.


Le scandale avait éclaté à la suite d’un enregistrement sonore qui a circulé sur les réseaux sociaux, témoignant d’une négociation entre un supporter marocain et Mohammed El Hidaoui, président de l’Olympique de Safi et membre du parti du Rassemblement national des indépendants (RNI).


Comme nous le rapportions précédemment, les tensions s'étaient accentuées lors du match opposant le Maroc à la France. Le pont aérien avait tourné au fiasco, plusieurs supporters marocains s'étant déplacés au Qatar sans pour autant détenir de billets d'avions. Ce qui avait obligé les autorités qatariennes chargées de la sécurité d'interdire aux Marocains de quitter l'aéroport.


Parmi les personnalités pointées du doigt, en plus d'El Hidaoui, on retrouve aussi Mohamed Boudrika, membre du bureau et présent lors de la réunion dirigée par Fouzi Lekjaa, pointé du doigt sur les réseaux pour son implication dans la revente de billets initialement destinés à être mis en vente.


D'après des témoignages recueillis par Le Desk, l'ex-patron du Raja de Casablanca avait été chargé de chapeauté cette opération de distribution gratuite. Boudrika avait notamment été aperçu devant l'hôtel hébergeant la délégation de la sélection natioanle, promettant une distribution sans contrepartie aux supporters qui finalement n'aura pas lieu.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct