logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.10.2022 à 14 H 22 • Mis à jour le 12.10.2022 à 14 H 22 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Agriculture

Tomates marocaines: les producteurs français dénoncent une concurrence déloyale

L'association des organisations de producteurs Tomates et Concombres de France, a appelé le gouvernement français à prendre des mesures quant à la concurrence du Maroc dans l'industrie des tomates, apprend-on de médias spécialisés.


Le dernier rapport du Comité des affaires économiques du Sénat, intitulé « Compétitivité de l'agriculture française », démontre une forte présence des tomates marocaines dans les rayons français.


Grâce aux accords de libre-échange entre le Maroc et l'Union européenne, les producteurs marocains bénéficient d'une réduction des frais de douane, ce qui leur permet de présenter leurs produits sur le marché européen à prix réduits. De plus, le coût horaire de la main-d'œuvre marocaine s'élève à 0,74 euros, contre 12,8 € en France.


De ce fait, Tomates et Concombres de France demande : « une réouverture des négociations du traité de libre-échange UE-Maroc afin d'adapter les droits de douane payés par les producteurs marocains à la réalité du marché », et « une refonte de l'étiquetage de l'origine, afin que le pays producteur soit clairement identifiable par les consommateurs », à l'occasion de la prochaine réforme du règlement européen relatif à l'information aux consommateurs.


Pour rappel, les agriculteurs et producteurs espagnols ont également déploré une concurrence déloyale quant à l'exportation de volaille marocaine vers les pays de l'Union européenne, récemment autorisée par cette dernière.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct