En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.02.2019 à 15 H 18 • Mis à jour le 19.02.2019 à 15 H 22
Par
Diplomatie

Au Ghana, l’ambassadeur du Maroc, remplacé après des accusations de harcèlement sexuel, demeure en activité

Malgré son relèvement décidé lors du Conseil des ministres du 7 février, Mohamed Farahat, l’ambassadeur du Maroc au Ghana, assume toujours, sur le terrain, les fonctions de représentant du royaume à Accra. Le diplomate avait pourtant discrètement été rappelé au Maroc et remplacé suite à des accusations de harcèlement de la part d’une employée locale.


J.F, de nationalité ghanéenne, s’était directement adressée début janvier au ministère des Affaires étrangères pour rapporter avoir été harcelée sexuellement à deux reprises par l’ambassadeur.


Le département de Nasser Bourita avait de suite dépêché une commission sur place pour enquêter sur les allégations de l’employée, quelques semaines avant son remplacement par une nouvelle ambassadrice, Imane Ouaadil.


Mohamed Farahat lors d'une récente réunion dans une unité hospitalière au Ghana.


Alors que la presse, dont TelQuel.ma, annonçait le 9 février son remplacement « sans tambour », l’ambassadeur mènerait toujours ses activités officielles comme le montre la couverture par la presse locale d’une cérémonie durant la quelle il a fait état des promesses de Rabat pour l’édification d’une unité de soins au sein d’un hôpital et l’octroi de bourses à son personnel pour parfaire leur formation au Maroc…

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu