En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.06.2018 à 01 H 12 • Mis à jour le 21.06.2018 à 01 H 13
Par
Maroc-Espagne

En l’absence du roi, Pedro Sanchez reporte sa visite à Rabat

Le Palais de la Moncloa avait prévu ce déplacement, mais lors d’une interview accordée à la chaine de télévision nationale espagnole TVE, le chef de l’exécutif a finalement révélé que sa première destination sera Paris. Il y rencontrera samedi le président français Emmanuel Macron. Le roi Mohammed VI ayant décidé d’un voyage privé à Paris

 Le nouveau président du gouvernement espagnol avait pour projet de consacrer sa première visite hors d’Espagne au Maroc, mais c’était sans compter des aléas de l’agenda royal.

 

« Le président Pedro Sánchez aurait aimé perpétuer la tradition établie par Felipe González il y a plus de trois décennies, de se rendre d’abord au Maroc peu de temps après sa prise de pouvoir. Le roi Mohamed VI ne lui a pas donné cette option. Dès la fin du Ramadan il est retourné en France… », écrit El Confidential, faisant référence à une photographie circulant sur les réseaux sociaux indiquant que Mohammed VI est actuellement à Paris en séjour privé.


Mohammed VI lors de son nouveau séjour privé à Paris


Le Palais de la Moncloa avait prévu ce déplacement, mais lors d’une interview accordée à la chaine de télévision nationale espagnole TVE, le chef de l’exécutif a finalement révélé que sa première destination sera Paris. Il y rencontrera samedi le président français Emmanuel Macron.


Dès son investiture, Sanchez s’est d’abord entretenu au téléphone avec le chef du gouvernement, Saâdeddine El Otmani, dans l’intention d’annoncer cette visite. « (… ) Nous sommes appelés à nous connaître personnellement (… ) », a-t-il déclaré. « J’espère que nous pourrons le faire dans la seconde moitié de l’année », a-t-il conclu en notant que cela a été impossible dans la situation présente.


«  Une visite du président espagnol au Maroc n’a pas de sens s’il n’est pas reçu en audience par Mohamed VI, qui détient le gros du pouvoir exécutif. Faute de poids, El Otmani n’est pas un interlocuteur valable », a commenté El Confidential qui a fait cas des multiples voyages du roi Mohammed VI à l’étranger ces derniers mois pour des raisons protocolaires ou privées.


Le média espagnol rappelle les annulations successives des visites du roi Felipe et de la princesse Letizia à Rabat. Le couple royal de la Maison d’Espagne devait effectuer sa première visite d’Etat au Maroc, mais celle-ci a été reportée sin die pour « des raisons de calendrier » invoquées par le protocole à Rabat, puis par Madrid.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu