En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.10.2018 à 17 H 16 • Mis à jour le 03.10.2018 à 17 H 16
Par
Podcast

La radio publique américaine NPR sur les traces de Tanger Tech

Comme annoncé par Le Desk en juillet, National Public Radio, le plus grand network public de radios américaines, vient de diffuser ce matin son reportage sur le controversé projet de la Cité industrielle Tanger Tech. Point de mire : le retrait du groupe chinois Haite pourtant présenté en 2017 au roi comme partenaire principal de cet investissement évalué à plusieurs milliards de dollars.



Reprenant le fil de l’enquête consacrée à ce sujet par Le Desk qui en avait révélé très tôt les zones d’ombre, NPR a ainsi visité le terrain où devrait être érigée la smart-city et parlé à certains de ses acteurs qui pour la plupart sont restés évasifs sur son avancée.


La BMCE Bank of Africa n’a finalement pas répondu aux sollicitations répétées de la journaliste Ruth Sherlock, basée à Beyrouth, qui a mené l’enquête au Maroc Moulay Hafid Elalamy a refusé de préciser si Haite était toujours impliquée, tout en affirmant dans une déclaration écrite que l’identité des investisseurs était privée, alors que le patron de Haite, Li Bao avait été reçu à Tanger par le roi Mohammed VI et que son groupe était annoncé comme le pilier du projet. Seul Ilyas El Omari, en sa qualité de président de la région du Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a admis à l’antenne de NPR qu’un « désaccord » existait entre le Chinois et les autorités en charge de Tanger Tech.


Pour rappel, en juin dernier, le président de BMCE Bank, Othman Benjelloun ne faisait plus cas de l’implication de Haite dans un communiqué. De son côté, le ministre délégué aux Affaires étrangères, Mohcine jazouli s’est pour sa part montré optimiste lors sa visite au Forum FOCAC Chine-Afrique de Pékin…

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu