En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.08.2016 à 19 H 11 • Mis à jour le 12.08.2016 à 19 H 39
Par
Marine royale

Le Maroc cherche à acquérir un sous-marin russe de type Lada

Selon plusieurs sources russes, la marine royale serait fortement intéressée par l’acquisition d’un sous-marin de type Lada, dérivé pour l’export du prototype 677 (version évoluée de la classe Kilo). Cependant, tempèrent ces sources, la livraison d’un exemplaire de ce submersible au Maroc est peu probable avant 2020, citant un représentant du complexe militaro-industriel. L’intérêt pour ce sous-marin conçu par le bureau Rubin, est notamment motivé par son nouveau système de propulsion diesel-électrique, non-nucléaire, mais néanmoins capable de réduire grandement le rythme de remontées à la surface. Ce submersible est équipé de missiles de croisière Club, offrant une capacité de frappe non négligeable. La classe Lada dispose de six tubes à torpilles de 533 mm torpille pour un total de 18 torpilles ou missiles. Ceux-ci comprennent des vecteurs Alfa (désignation OTAN SS-N-27 Sizzler) missiles multi-rôle de croisière, ou Oniks (SS-N-26), des missiles de croisière anti-navires. A ce jour, seuls deux exemplaires ont été produits après plusieurs tentatives infructueuses (en 2011, 2013 et 2015). Le premier est en cours d’essai, le second toujours en finition d’usinage dans les chantiers navals. Aucun sous-marin de ce type n’est actuellement en service par les forces navales de la Fédération de Russie qui n’ont pas homologué ses versions précédentes en raison de défaut majeurs dans le système de propulsion. Pour rappel, le Maroc avait été souvent cité pour une éventuelle acquisition de l’Amur-1650.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu