S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.01.2023 à 10 H 57 • Mis à jour le 24.09.2023 à 18 H 46
Par
Médinas

Meknès: 69,91 MDH pour la réhabilitation de Qsar al Mansour

Dans le cadre de la convention de partenariat et de financement relative au programme de réhabilitation et de valorisation de la médina de Fès (2019-2023), signée devant le roi Mohammed VI en 2018, Qsar al Mansour connaitra des travaux de consolidation, de restauration et de réhabilitation. Le budget consacré au chantier s'élève à 69,91 millions de dirhams (MDH). La durée des travaux est estimée à deux ans.


C'est l'agence pour le Développement et la Réhabilitation (ADER) de la ville de Fès qui est chargée de la maîtrise d'ouvrage. Elle est accompagnée de l'architecte Imad Ismaili, patron du cabinet Archimad, tandis que pour les études techniques, on a retenu les services de Karim Berrada et Setaq Engineering. La société Sococonsult s'occupe par ailleurs de l'Ordonnancement, le Pilotage et la Coordination (OPC).


Les travaux comprennent, entre autres, l'installation et l'organisation du chantier, les travaux de restauration et la consolidation des structures en élévation et en fondation.


« Qsar al Mansour est situé au sud de la kasba ismaïlienne, dite ville impériale, près des écuries de Moulay Ismail, appelé Rwa. Construit vers la fin du règne du sultan Moulay Ismail, le palais Al Mansour est appelé aussi d'après le nom de celui qui a supervisé les travaux. C'est une bâtisse de forme parallélépipédique », comme le présente le Conseil préfectoral du tourisme de meknès.


Connu pour son caractère d'exception, Qsar al Mansour a la particularité d'associer dans une seule structure, un palais royal et un magasin-grenier. Tour de guet et de bastion, le palais permet le dépôt d'armement, dispose d'un réservoir de grains au rez de chaussée, ainsi que d'une habitation princière à l'étage. « Les témoignages historiques et les études archéologiques mettent en évidence les fonctions utilitaires et subalternes de l'étage inférieur, tandis que l'étage supérieur semble avoir des fonctions nettement nobles », indique le Conseil sur son site internet.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu