En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
25.08.2018 à 02 H 12 • Mis à jour le 25.08.2018 à 02 H 12
Par
Come-back

Walis et gouverneurs: les repêchés du ministère de l’Intérieur

Au département de Laftit, le concept de reddition des comptes fait parfois office de voie de rédemption. Sur la longue liste des 34 walis et gouverneurs, nommés en conseil des ministres du 20 août dernier, et rendue publique ce vendredi, le site d’information Yabiladi fait remarquer que certaines personnalités, hier sanctionnées ou limogées pour des manquements dans l’exercice de leurs fonctions ont été réhabilitées, recasées, voire promues.


C’est le cas de Kaïs Lahlou nommé wali de la région Marrakech-Safi. Celui-ci avait été suspendu de ses fonctions suite à une enquête interne menée par l’Intérieur.


Idem pour Abdessalam Bikrat débarqué par décision royale du pôle logistique et sécurité à la COP22. L’ex-wali de la région Marrakech-Safi, hérite ainsi de la wilaya de Béni Mellal-Khénifra.


Enfin, Jelloul Samseme se voit rattaché à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur. « Ce dernier était gouverneur à Al Hoceima avant d’être démis de ses fonctions en septembre 2015, suite à une affaire affectant un MRE », note Yabiladi.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu