logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.12.2022 à 13 H 21 • Mis à jour le 11.12.2022 à 13 H 21 • Temps de lecture : 1 minutes
Par La rédaction

40 M€ pour Amrabat, la sensation de la Coupe du monde

Joueur d’exception, Sofyan Amrabat, 26 ans, est certainement l'un des meilleurs milieux de terrain de cette Coupe du monde. L'Espagne et le Portugal peuvent témoigner de son omniprésence, de sa capacité à récupérer, de sa force pour s'imposer en défense. Un guerrier.


Mais combien vaut Amrabat ? Remettons la figure du Marocain dans son contexte. Tony D'Amico, directeur sportif de Vérone, désormais à l'Atalanta, l'avait prêté avec option d'achat à Bruges en août 2019. Quand personne ne le connaissait et qu'il était plus un remplaçant qu'un titulaire. Après seulement six mois, Vérone l'a acheté pour 3,5 millions d'euros et l'a vendu à la Fiorentina pour 20. Désormais, après être devenue l'une des sensations de cette Coupe du monde, la Fiorentina en demande environ 40 millions, variables comprises, croit savoir le site Relevo. Il est peu probable que la base fixe de l'opération tombe en dessous de 30 millions. Un chiffre très conséquent pour les caisses du club.


L'explosion d'Amrabat en Coupe du monde aux yeux du monde entier n'a pas pris par surprise plusieurs clubs anglais, dont Tottenham. Le club anglais a tenté de le faire venir pendant le mercato d'été, mais un accord n'a pas été trouvé. Et Liverpool s'intéresse également à Amrabat. Des émissaires du club britannique qui l'ont suivi de près pendant la compétition ont été bluffés lors des matchs du Maroc qui l’a aligné à toutes les rencontres.


Il n'est pas exclu qu'il puisse également être proposé au PSG, comme l'a révélé son frère Noreddine dans une récente interview, même si ce scénario est moins probable. Le marché est ouvert et la Fiorentina se frotte les mains car elle sait qu'elle a un bijou.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu