logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.11.2022 à 13 H 53 • Mis à jour le 22.11.2022 à 13 H 53 • Temps de lecture : 1 minutes
Par La rédaction

Explainer. Pourquoi y a-t-il autant de temps additionnel au Mondial 2022 ?

Depuis le début du Mondial 2022, les matchs s’éternisent. Lors de la rencontre enflammée de ce matin entre l’Arabie Saoudite et l’Argentine (2-1), il a été décidé d’une rallonge de 8 minutes en fin de match, soit 13 au total. Entre l’Angleterre et l’Iran, les arbitres ont donné 27 minutes de temps additionnel au cumulé sur les deux mi-temps. Cela a notamment permis à Mehdi Taremi d’inscrire le but le plus tardif de l’histoire de la Coupe du Monde hors prolongation à la 90+13ème minute.


Les Pays-Bas ont aussi profité de ce temps additionnel à rallonge avec un but de Klaassen à la 90+9ème minute…


Avant la Coupe du Monde, Gianni Infantino, le président de la FIFA, avait reconnu qu’une « vraie réflexion sur le temps effectif » devait avoir lieu, rappelle Ouest France/ Made In Foot. Il avait notamment ouvert la voie à un temps additionnel plus long pour rattraper toutes les minutes perdues lors du temps réglementaire : « les minutes additionnelles que l’arbitre devrait donner doivent être des minutes vraiment en relation avec le temps perdu lors du match, il faut réfléchir sur le futur. »  En 2018 déjà, à partir des seizièmes de finale, 8 minutes de plus en plus avaient été accordées en moyenne.


C’est donc que la consigne est bien respectée depuis le lancement du Mondial au Qatar : on décompte, au total, 64 minutes de temps additionnel sur les 4 premiers matchs, soit plus de 8 minutes par mi-temps, relève la même source.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu