logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.11.2022 à 13 H 47 • Mis à jour le 21.11.2022 à 13 H 47 • Temps de lecture : 1 minutes
Par La rédaction

Explainer. Premier but de l’Equateur contre le Qatar invalidé. On vous dit pourquoi

L’Equateur pensait avoir ouvert le score contre le Qatar, dimanche, après seulement trois minutes de jeu. Il aura fallu plus près de deux minutes à l’arbitre italien de la rencontre, Daniele Orsato, pour finalement annuler le but après révision de l’assistance vidéo. A première vue, l’action semble totalement valide, mais après révision des images, la décision finale du collège arbitral s’avère correcte. Pourquoi ?


Après le coup de franc tiré par Pervis Estupiñan, le défenseur équatorien Felix Torres gagne son duel aérien face au gardien qatari, Saad Al Sheeb, coupable d’une double bourde qui le voit s’avancer par rapport au ballon. Et c’est justement cette position avancée qui transforme son coéquipier placé derrière lui en gardien de but selon les règles du hors-jeu. La jambe du numéro 11 de la Tri, Michael Estrada, se retrouve ainsi en position illicite. Il est donc déjà hors-jeu lorsqu’il reprend le ballon de la tête avant la reprise de volée acrobatique de Torres qui servira la balle sur un plateau d’argent à Enner Valencia.


Equateur-Qatar. But invalidé par le VAR


Cette année, un technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu sera utilisée lors de la Coupe du monde au Qatar. Il s’agit de douze caméras placées sous le toit de l’arène et un capteur dissimulé au centre du ballon. 29 points de données tracent les déplacements de chaque joueur, fournissant des informations près de cinquante fois par seconde, afin de déterminer les positions de chacun sur le terrain. Le capteur placé à l’intérieur du ballon, lui, envoie des informations 500 fois par seconde. Dès lors qu’un joueur reçoit le ballon en situation de hors-jeu, une alerte est envoyée aux arbitres vidéo, qui doivent, en l’espace de quelques instants, valider l’information et la relayer à l’arbitre principal sur le terrain de jeu. Par la suite, une modélisation 3D est générée, permettant aux téléspectateurs de comprendre la logique derrière la décision.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu