Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.11.2020 à 11 H 11 • Mis à jour le 04.11.2020 à 11 H 11
Par La rédaction

Le camp Biden juge les propos de Trump «scandaleux» et «sans précédent»

Les propos de Trump sur l’élection sont « scandaleux » et « sans précédent » a estimé la directrice de campagne de Joe Biden, répondant à l’appel du président sortant à arrêter le décompte des bulletins de l’élection présidentielle en s’arrogeant la victoire dans un scrutin pourtant encore indécis. Le décompte des votes est encore loin d’être terminé dans plusieurs Etats-clés du scrutin.


Jen O’Malley Dillon a affirmé que les démocrates étaient prêts à « combattre » en justice si le président républicain saisissait la Cour suprême, comme il l’a annoncé en évoquant une « fraude » mais sans livrer le moindre élément concret appuyant ses allégations.


De toute évidence, alors que les résultats sont très serrés entre Donald Trump et Joe Biden, le dépouillement complet des votes pourrait prendre un certain temps. Ainsi, le vainqueur de cette élection présidentielle pourrait ne pas être connu dès le 4 novembre.


La raison principale de ce retard est due au recours accru au vote par courrier ou par anticipation cette année afin d’éviter les risques liés à la pandémie de Covid-19. Plus de 100 millions d’entre eux avaient voté avant mardi, jour de l’élection, et plusieurs Etats ont fait savoir que dépouiller le volume massif des bulletins par correspondance pourrait prendre un ou plusieurs jours de plus qu’en temps normal.


Pour l’emporter, un candidat doit obtenir au moins 270 des 538 grands électeurs attribués au niveau des Etats. A ce stade Trump en a 213 et il est en léger retard face à Biden, qui en a 238. Mais sept Etats n’ont toujours pas dépouillé leurs bulletins, dont trois très disputés du Nord industriel des Etats-Unis (Pennsylvanie, Michigan, Wisconsin).

En continu
Plus d'infos en continu