logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.05.2017 à 16 H 22 • Mis à jour le 28.05.2017 à 18 H 08 • Temps de lecture : 1 minutes
Par La rédaction

Le nombre d’arrestations aurait grimpé à près de 37 (source: ONG) (CORRECTION)

Selon un communiqué conjoint des sections locales de l'AMDH et le Forum des droits de l'Homme du Nord, la vague d'arrestations aurait jusqu'à ce jour concerné 37 personnes (et non 288 comme indiqué précédemment en raison d'une erreur de frappe, apprend Le Desk de source associative) , alors que le seul bilan officiel qui avait été communiqué samedi par le Procureur du roi à Al Hoceima faisait état de 20 manifestants interpellés.


Selon des sources médiatiques citant la défense des prévenus, les mis en garde à vue seront scindés en trois groupes : le premier sera déféré devant la Cour d'appel et jugés au pénal, un second ira devant un tribunal de première instance, tandis qu'un troisième sera retenu à la BNPJ pour complément d'instruction.

Par ailleurs, les associations qui suivent la situation sur le terrain, notamment l'AMDH se disent incapable d'évaluer le nombre de blessés durant les échauffourées d'hier soir : nombre d'entre eux ont préféré ne pas se présenter auprès des services de santé de peur de représailles. Enfin, trois garçons mineurs sont portés disparus par leur familles, les autorités ont nié les avoir interpellés selon des sources proches des activistes.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu