logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.10.2016 à 18 H 21 • Mis à jour le 08.10.2016 à 18 H 32
Par La rédaction

Récap des infos saillantes depuis l’annonce des résultats officiels

Le secrétaire général du PJD, vainqueur de ces élections Abdelilah Benkirane ne donnera pas de déclarations ou d'interview aux journalistes pour le moment, a annoncé un court communiqué du PJD. Son rival, le PAM ne s'alliera pas avec lui a confirmé Khalid Addenoun, porte parole du parti qui a doublé son score en obtenant 102 sièges, lors d'une conférence de presse. L’ex-membre du PJD à Tétouan, Lamine Boukhabza qui s'est présenté sur une liste indépendante n'a pas pu décrocher un siège dans cette circonscription en arrivant 6 ème avec 3 000 voix, les cinq sièges de Tétouan ont été partagés entre le PJD, le RNI, le PPS, le PAM et l’USFP. La circonscription de Larache a connu des surprises lors du scrutin d'hier. D'un coté, c'est la liste du Mouvement Populaire qui a remporté le plus de voix et dont la tête de liste, Mohammed Simo s'est assuré un siège. Amal Boukir, du PAM a elle aussi eu droit à un siège, tout comme Mohamed Hamdaoui du PJD et Abdelaziz El Ouadki de l'UC qui a lui aussi créé la surprise. C'était par contre la douche froide pour le représentant du parti de l'Istiqlal Abdallah Bakkali qui n'a pas pu être réélu, ainsi que pour Said Khairoun du PJD, président de la commission des finances à la Première chambre. L'ancien cadre de l'USFP, Abdelali Doumou, qui a très récemment changé de casquette pour se présenter sous les couleurs du PPS à Kelaa Sraghna n'a pas réussi à décrocher son siège. Dans cette circonscription, le PAM a obtenu 2 sièges, suivi du PJD et de l'Istiqlal avec 1 siège chacun. Mehdi Mezouari, le jeune USFPiste qui s'est présenté à Mohammedia pour ces élections législatives n'a pas pu décrocher un siège au parlement. Celui qui a été élu sous la bannière du même parti en 2011 sur la liste des jeunes avait passé cinq bonnes années au sein de l'hémicycle. Il a été classé en 4ème position, juste derrière le trio de tête, PJD, MP et PAM, qui ont eu chacun un siège. Samir Abdelmoula, qui avait suscité des remous en se présentant sur la liste PJDiste de Tanger en laissant tomber son ex-parti, le PAM, a décroché un siège à la Première chambre. La liste de la lampe a décroché trois sièges à Tanger. Les deux autres qui vont accompagner Abdelmoula sont évidemment Najib Boulif, tête de liste, et Mohamed Khyi. L'ancien député du même parti, Abdellatif Berouhou ne sera pas présent au parlement durant la prochaine législature.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu