Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
31.08.2017 à 22 H 30 • Mis à jour le 31.08.2017 à 22 H 30
Par
Terrorisme

Daech revendique l’attaque kamikaze en Algérie

Un membre des forces anti-terroristes algériennes après une attaque similaire à Alger en 2014. AP/Sidali Djarboub
Deux policiers ont été tués dans une attaque kamikaze ce jeudi matin devant le siège de la sûreté de la wilaya de Tiaret en Algérie, selon un bilan officiel fourni par la police. L’organisation de l’Etat islamique, active dans le pays au même titre qu’Al Qaida, a revendiqué l’attentat via son agence de propagande Amaq

L’organisation de l’Etat islamique a revendiqué l’attaque suicide contre un poste de police dans l’ouest de l’Algérie qui a tué deux policiers jeudi, a déclaré l’agence de propagande Amaq affiliée à Daech.


Un autre officier qui a été blessé dans l’explosion est mort plus tard, a indiqué la police nationale dans un communiqué.


« Un martyr de Daech détonné sa ceinture explosive près du poste de police algérien dans la ville de Tiaret », a déclaré Amaq.



Si les attaques sont devenues plus rares en Algérie depuis la fin de la guerre civile durant les années 1990, Al-Qaida et les brigades terroristes liés à Daech sont toujours actives dans le pays et ciblent souvent les forces armées.


Ce n’est pas la première attaque suicide en Algérie cette année. Un terroriste a essayé de se faire exploser dans un poste de police à Constantine en avril et un autre a été abattu lors d’une tentative similaire dans la même ville en février.


Des hommes armés ont attaqué une patrouille militaire algérienne dans une région au sud de la capitale en juin, blessant légèrement quatre gendarmes, dans une attaque plus tard revendiquée par l’Etat islamique.


Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), la branche de l’Afrique du Nord du groupe, est encore active en Algérie, mais de petits groupes de militants fidèles à Daech ont également mené des attaques plus récentes.


Lire aussi notre Grand Angle : L’inexorable mutation algérienne