Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.06.2019 à 01 H 55 • Mis à jour le 09.06.2019 à 01 H 55
Par et
Palestine

Selon Bourita, Kushner n’a pas dévoilé son «plan de paix» au Maroc

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères. MOHAMED DRISSI KAMILI / LE DESK
Le ministre des Affaires étrangères a indiqué lors d’un point de presse commun avec son homologue français à Rabat « qu'il n'y avait pas eu de discussions sur un quelconque plan de paix dont on ne connaît pas les contours », faisant référence à la récente visite au Maroc de Jared Kushner, conseiller et gendre de Trump

Le Maroc « n’a pas encore connaissance d’un quelconque plan de paix » pour la résolution du conflit entre Palestiniens et Israéliens et fera connaître sa position « lorsqu’il aura connaissance des contours, du contenu et des détails » de ce plan, a déclaré samedi le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.


« Comme tous les pays, le Maroc n’a pas encore connaissance du contenu d’un quelconque plan de paix et il se prononcera lorsqu’il aura connaissance des contours, du contenu et des détails de cette initiative », a affirmé le ministre qui était interrogé lors d’un point de presse conjoint avec son homologue français, Jean-Yves Le Drian, sur la position marocaine concernant le « plan de paix » que les Etats-Unis vont dévoiler prochainement pour la résolution du conflit entre Palestiniens et Israéliens.


Il a ajouté que la récente visite au Maroc du Conseiller principal du Président des Etats-Unis d’Amérique, Jared Kushner, a porté sur les relations bilatérales et sur l’évolution de la situation au Moyen-Orient.


Cette visite a été l’occasion pour le Maroc et pour le Roi Mohammed VI de réitérer les positions « bien connues » du Royaume sur cette question, « ainsi que l’évaluation du Maroc par rapport aux dynamiques aussi bien en Afrique du Nord qu’au Moyen-Orient », a-t-il ajouté en assurant « qu’il n’y avait pas eu de discussions sur un quelconque plan de paix dont on ne connaît pas les contours ».

 

Mohammed VI avait eu précédemment à Rabat, le 28 mai, des entretiens avec Jared Kushner qui ont porté sur « le renforcement du partenariat stratégique ancien, solide et multidimensionnel entre le Maroc et les Etats-Unis, ainsi que sur les évolutions et développements que connait la région de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient », s’était contentée de rapporter l’agence officielle MAP.


Lire aussi  : Israël-Palestine, le plan désastreux du gendre de Trump

Abdallah II et Mohammed VI solidaires contre le plan Kushner en Palestine


De son côté, le chef de la diplomatie française a assuré ne pas avoir été informé d’un plan américain pour le Moyen-Orient.


« Si quelqu’un a vu le plan américain, merci de nous informer », a-t-il ironisé. « Je le dis d’autant plus aisément que je participais à la rencontre qu’a eue le président Macron avec le président Trump avant hier » jeudi lors des célébrations du 75è anniversaire du débarquement allié sur les plages de Normandie a-t-il dit.


Le Drian a déclaré que le Maroc et la France ont des positions « identiques » sur la situation au Moyen-Orient.