logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.09.2022 à 11 H 11 • Mis à jour le 22.09.2022 à 11 H 21
Par
Armement

L’armée marocaine expose le drone WanderB VTOL acquis auprès de l’Israélien BlueBird

Le drone WanderB VTOL lors de l’exercice maroco-américain de gestion des catastrophes Maroc Mantlet 2022. Crédit: MAP
Le drone WanderB VTOL de la firme israélienne BlueBird Aero Systems a été exposé par les Forces armées royales (FAR) lors de l'exercice maroco-américain de gestion des catastrophes Maroc Mantlet 2022 organisé jusqu’au 23 septembre à Kénitra. Le Maroc devrait en produire localement suite à son accord de défense avec l’Etat hébreu

Les Forces Armées Royales (FAR) ont exposé le drone WanderB VTOL de la firme israélienne BlueBird Aero Systems lors de l'exercice maroco-américain de gestion des catastrophes Maroc Mantlet 2022 organisé du 12 au 23 septembre, à l'Unité de secours et de sauvetage du Génie militaire et la 3ème Base aérienne des Forces Royales Air à Kénitra.


Maroc Mantlet est un exercice combiné de gestion des catastrophes, qui réunit annuellement les équipes spécialisées des FAR en gestion des catastrophes et les équipes de la Garde nationale de l’Etat de l’Utah ainsi que l’Agence américaine de réduction des risques. Il vise notamment le développement de l’interopérabilité technique et procédurale entre les modules spécifiques des intervenants.


Les unités marocaines participant à l'exercice testent les manœuvres techniques, tactiques et procédurales avec la partie américaine, affirmant que cet exercice vise également l’amélioration de l’action des unités de lutte contre les incendies, notamment en ce qui concerne l'extinction des feux par aéronefs et l'intégration des systèmes des données géographiques dans les opérations de gestion des catastrophes.


En marge de cet exercice, le général de corps d’armée, Inspecteur général des FAR et commandant la Zone Sud, avait reçu, mardi au siège de l’Etat-Major général des FAR, le général de division Michael Turley, commandant la Garde Nationale de l’Etat de l’Utah, en visite officielle au Royaume du 19 au 22 septembre, à la tête d’une délégation militaire.


150 unités dont une partie à produire au Maroc

Pour rappel, une prise de commande ferme de 150 drones WanderB et ThunderB VTOL conçus par la filiale du constructeur aéronautique Israel Aerospace Industries, a été récemment actée selon la presse étrangère spécialisée, confirmant les intentions du royaume de s’équiper de ces matériels militaires exprimées début 2021.


Rabat évalue en outre l’achat de plusieurs autres types d’UAS (aéronefs sans pilote) de fabrication israélienne. Selon des sources concordantes, les drones Hermes 450 seraient ainsi prévus sur la shopping list marocaine.


Le WanderB, drone hybride à propulsion électrique à l’avantage d’être peu sonore et de pouvoir décoller à la verticale et se mouvoir au-dessus de différents types de terrains dans un rayon de 50 km à une vitesse pouvant atteindre les 65 nœuds.


DroneLe drone israélien WanderB VTOL de BlueBird opéré par les Forces armées royales. Crédit: DR


L’appareil qui peut servir, outre à la surveillance, dans un cadre offensif à  guider les tirs d'artillerie a déjà été testé lors de manœuvres militaires par l’armée marocaine dans la région de Ouarzazate en juin 2019. Quant au ThunderB, plus performant et disposant d’une voilure fixe, bénéficie d’une capacité de vol plus étendue à 150 km et une charge utile plus lourde.


Fait singulier et conformément à la série d’accords de défense conclus entre Rabat et Tel Aviv, une partie de la production de ces drones sera réalisée au Maroc, marquant le premier embryon de cette coopération militaro-industrielle annoncée.


Le drone WanderB VTOL expérimenté à Ouarzazate en 2019. Crédit: DR


L’accord dont la valeur transactionnelle hors délocalisation de la production est estimée à 50 millions de dollars, concerne autant les véhicules promis aux missions de reconnaissance et de surveillance aérienne, de renseignement, d’acquisition d’objectifs (ISTAR) que ceux dit « armés », c’est-à-dire dotés de capacités létales.


Dans ce domaine précis, les FAR avaient consenti à IAI un budget déjà facturé de 22 millions de dollars pour l’acquisition de drones kamikazes Harop, dont des exemplaires ont été d’ores et déjà déployés au Sahara, dans la région de Smara. L’armée royale opère aussi des drones israéliens de type Harfang fournis par Cassidian, une co-entreprise de Boeing et IAI.


En février dernier, Israël et le Maroc ont signé un accord de 500 millions de dollars pour fournir au royaume le système de défense aérienne et antimissile Barak MX, fabriqué par Israel Aerospace Industries (IAI). Rabat a également acheté le système anti-drone Skylock à Israël en 2021.


Des sources israéliennes ont également confirmé que le Maroc était intéressé par le radar Elta ELM-2084, qui fait partie du système de défense aérienne Rafael Iron Dome.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite