logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.10.2022 à 14 H 27 • Mis à jour le 28.10.2022 à 14 H 29 • Temps de lecture : 2 minutes
Par et
frontières

Après les tensions, la nouvelle idylle entre le Maroc et Frontex

La directrice exécutive par intérim de l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex), Aija Kalnaja, a souligné, ce jeudi à Varsovie, le rôle du Maroc en tant que partenaire « fiable et crédible pour relever les défis communs ».


La responsable a tenu une réunion avec le Wali, directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère de l'Intérieur, Khalid Zerouali, dans le cadre de la réunion Frontex-Maroc, la troisième d'une série de discussions annuelles dans le cadre du comité mixte Frontex-Maroc.


Rappelons qu’en août 2021, l'ancien directeur de Frontex, Fabrice Leggeri avait accusé le Maroc d’utiliser « l’immigration irrégulière comme une arme pour déstabiliser l’UE  ». Quelques mois auparavant, l’Union Européenne avait poussé Frontex à intervenir pour protéger les frontières espagnoles, malgré la réticence de l’Exécutif espagnol. Leggeri fera savoir plus tard, que « le Maroc déploie et a déployé énormément d’efforts en termes de gestion de la migration ».

 

« Aujourd'hui, je souhaite la bienvenue à la délégation marocaine au Frontex, en marge de la conférence internationale de la police des frontières, qui se tient du 26 au 28 octobre courant dans la capitale polonaise. Je suis très reconnaissante de la venue d'une délégation aussi riche et de qualité », s’est-elle félicitée dans une déclaration à la MAP.


La responsable européenne a mis en avant le rôle du Maroc en tant que « porte d’entrée » sur le continent africain, soulignant l’étroite collaboration entre le Maroc et l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes face aux défis communs.


« Pour l’Union Européenne et Frontex, le Maroc est la porte d'entrée sur le continent africain. Nous partageons de nombreux défis et nous travaillons en étroite collaboration avec le Maroc pour surmonter ces difficultés et mieux préparer l'avenir », a poursuivi Kalnaja.


La réunion entre Kalnaja et Zerouali a porté notamment sur la coopération dans le domaine de la gestion des frontières.


« Frontex reconnaît les immenses efforts déployés par les autorités marocaines pour relever les défis du trafic de migrants, de la traite des êtres humains et d'autres types de criminalité transfrontalière », a indiqué Kalanja.


La responsable a, en outre, exprimé l’engagement de Frontex à « renforcer davantage notre partenariat avec le Maroc en tant que partenaire fiable et crédible, afin de pouvoir relever ces défis ensemble ».


Les deux parties se sont engagées à travailler ensemble à la mise en œuvre d'une feuille de route commune, comprenant des activités dans le domaine de la coopération en matière de garde-côte, d'analyse des risques et de lutte contre la traite des êtres humains.


La conférence internationale de la police des frontières réunit la communauté des forces de l'ordre pour discuter des plans d'urgence aux frontières. Les réponses efficaces aux crises, les menaces sanitaires transfrontalières et la garantie de la protection des migrants et des réfugiés sont autant de thématiques au menu de ce conclave international.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct