En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
25.12.2018 à 12 H 28 • Mis à jour le 25.12.2018 à 12 H 28
Par
PJD

Benkirane à Fès en soutien à Hamieddine, inculpé pour complicité de meurtre

Abdelilah Benkirane a pris la direction de Fès où se tiendra la première audience du procès d’  Abdelali Hamieddine, dans le cadre de l’affaire Ait Ljid. Selon des sources proches de l’ancien chef du gouvernement, la figure du PJD a quitté ce matin son domicile de Rabat, en compagnie de Hamieddine et d’une délégation du parti composée de dirigeants et d’élus, « pour se rendre à la Cour d’appel de Fès », indiquent certaines sources du PJD, et apporter ainsi son soutien à son poulain convoqué suite à son « inculpation pour complicité de meurtre » de l’ancien étudiant gauchiste en 1993.


Si sur Facebook des proches de Benkirane annoncent la venue de l’ancien secrétaire général du PJD et ex-chef du gouvernement, rien n’indique toutefois qu’il sera effectivement présent lors de l’audience.


Abdelali Hamieddine, poursuivi pour homicide volontaire pour des faits qui remontent vingt cinq ans, doit comparaître ce mardi, devant la Cour d’appel de Fès. Le jour de l’annonce de sa poursuite par un juge d’instruction, la figure du PJD a reçu un large soutien de la part de son parti, notamment de l’ancien ministre de la Justice et actuel ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, Mustapha Ramid. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir le corps des magistrats, reprochant à Ramid de vouloir politiser le procès…

Revenir au direct