En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.01.2022 à 14 H 32 • Mis à jour le 19.01.2022 à 14 H 35
Par
Diplomatie

Deux jours après sa main tendue, Felipe VI rend visite au pavillon marocain à la FITUR

A l’occasion de l’inauguration de la 42ème édition du Salon international du tourisme à Madrid, le pavillon marocain a connu la visite du roi Felipe VI d’Espagne accompagné de sa femme Letizia, rapporte le journal ibérique El Español.


Par ce geste, le souverain espagnol démontre sa volonté de désamorcer les relations tendues entre les deux royaumes, deux jours après avoir encouragé le Maroc à « marcher ensemble  » avec l’Espagne afin de sortir de la crise diplomatique actuelle.


C’est donc en l’absence de l’ambassadrice du Maroc Karima Benyaich que le couple royal s’est rendu au pavillon marocain, où il a été reçu par Farid Aoulouhaj, le chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Madrid.


Le média espagnol rapporte que le roi et la reine ont accueilli le chargé d’affaires et le directeur de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), Khalid Mimi, avec qui ils ont eu un bref entretien dans une atmosphère de « totale cordialité ».


Rappelons aussi qu’après la main tendue par le roi d’Espagne lors de la réception du corps diplomatique, le président du gouvernement, Pedro Sánchez, a declaré que le Maroc est un « partenaire stratégique  ».


Toutefois, ces gestes ne sont pas suffisants pour Rabat, rapporte le journal El Español citant des sources de renseignement marocain. Pour le Maroc, le message de Felipe VI du lundi 17 janvier serait venu en retard. « Le roi Felipe VI a mis cinq mois pour répondre à Mohamed VI. Donc un appel entre les souverains est attendu, mais il faut que ce soit l’Espagne qui prenne l’initiative. » auraient expliqué les services sécuritaires marocains.


Ainsi, un appel téléphonique entre les deux souverains pourrait désamorcer la crise actuelle, et permettre aux hauts responsables des deux pays de reprendre les rencontres prévues pour les semaines qui viennent.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct