logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.07.2022 à 11 H 40 • Mis à jour le 18.07.2022 à 11 H 51
Par
Phosphates

Diplomatie de l’engrais: OCP fait don de 15 000 tonnes au Rwanda

Le groupe OCP a fait don ce samedi, de 15 000 tonnes d'engrais au phosphate de diammonium (DAP) au Rwanda, apprend-on de sources médiatiques locales.


Gerardine Mukeshimana, ministre rwandaise de l'Agriculture et des Ressources animales, était en visite ce samedi sur le chantier d'une usine de mélange d'engrais dans le district de Bugesera à l'Est du pays. Mohamed Anouar Jamali, PDG d'OCP Africa, était également présent.


« Nous avons la chance que nos amis d'OCP aient fait don de 15 000 tonnes d'engrais DAP. C'est quelque chose qui est injecté dans le secteur », a déclaré Mukeshimana, rappelant le contexte des prix élevés des engrais en raison de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, principaux exportateurs de potasse.


Mukeshimana explique que 10 000 tonnes du don seront utilisées comme réserve stratégique. « Cela signifie que nous avons un stock d'engrais et chaque fois qu'il y a un besoin, nous pouvons être en mesure de l'injecter dans la communauté agricole », a-t-elle déclaré.


Les 5 000 tonnes restantes seront, quant à elles, utilisées comme stock de départ pour ladite usine afin de soutenir le lancement de la production. De plus, OCP s'engage à fournir au Rwanda 17 000 tonnes d'engrais à prix réduit.


« Nous pensons que les petits agriculteurs font partie intégrante du secteur agricole au Rwanda. Avec les répercussions de la guerre ukrainienne sur les prix des engrais et les effets de la sécheresse en Afrique de l'Est, la situation pourrait être insupportable pour les petits agriculteurs et désastreuse pour la sécurité alimentaire », a déclaré Jamali.


Cette initiative a pour objectif de soutenir et d'augmenter la production agricole du Rwanda. Elle entre dans le cadre des nouvelles relations entre Rabat et Kigali, dont les chefs d'État respectifs partagent une seule et même doctrine : un régime hybride d'autoritarisme ouvert et de volontarisme économique.


En 2016, Paul Kagamé, président du Rwanda, était en visite officielle, pour la première fois au Maroc, sur invitation royale. Un an auparavant, Kagamé avait reçu le grand prix Medays du « leader le plus inspirant du continent africain », à Tanger. Suite à cette visite, le roi Mohammed VI s'est rendu à Kigali, dans le cadre d'une tournée en Afrique de l'Est.


Au vu du contexte actuel, OCP est sollicité de toutes parts. Les fermiers du Michigan, aux États-Unis, ont réclamé de l'engrais marocain. Dans ce sens, une résolution avait été adoptée par le Sénat du Michigan afin d'accélérer l'adoption par le congrès d'une législation pour renoncer temporairement aux droits de douane sur les importations d'engrais du Maroc.


Le Brésil, le Niger, le Guatemala et l'Éthiopie ont signé des accords avec OCP afin que le groupe puisse installer une usine sur leurs territoires, proposant ainsi de l'engrais à moindre coût.


Plus récemment, une trentaine de membres du Congrès américain ont adressé une lettre au président Joe Biden, l'exhortant d'user de son pouvoir afin de renoncer aux droits sur les importations d'engrais imposés sur les produits du groupe OCP, suite au litige avec son concurrent américain, Mosaic.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct