En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.06.2020 à 03 H 08 • Mis à jour le 27.06.2020 à 03 H 08
Par
Engrais phosphatés

L’Américain Mosaic accuse OCP de concurrence inéquitable aux Etats-Unis

Mosaic, producteur n°1 mondial de phosphates concentrés finis au monde avec 16,1 millions de tonnes de capacité opérationnelle, opérant en Floride et en Louisiane a introduit des requêtes auprès du département américain du Commerce et de la Commission du commerce international des États-Unis pour demander l’ouverture d’enquêtes en matière de droits compensateurs sur les importations d’engrais phosphatés du Maroc et de Russie.


Mosaic a déclaré dans un communiqué de presse que « d’importants volumes d’importations injustement subventionnées en provenance du Maroc et de la Russie causaient un préjudice conséquent » à ses opérations.


« Mosaic croit au libre-échange et à une concurrence vigoureuse, et nous pensons que nous devrions être compétitifs sur un pied d’égalité. Les droits que nous recherchons aideront à garantir que les agriculteurs nord-américains peuvent compter sur l’industrie américaine du phosphate pour fournir des engrais essentiels à long terme », a déclaré son P-DG, Joc O’Rourke.


Le producteur demande de « rétablir une concurrence équitable, car les subventions de gouvernements étrangers provoquent des distorsions sur le marché américain des phosphates ».


De janvier à avril de cette année, le Maroc, à travers le groupe OCP, et la Russie étaient les principaux exportateurs de phosphate de diammonium (DAP) et de phosphate de monoammonium (MAP) vers les États-Unis, selon les données accessibles via la base de données ICIS Supply &  Demand. Les volumes ont baissé par rapport à l’année dernière en raison de la pandémie de coronavirus.


Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu