En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.09.2017 à 16 H 36 • Mis à jour le 23.09.2017 à 16 H 36
Par
Medias

La FIDH relaie un “appel urgent” en faveur d’El Mahdaoui et d’Al Ablak

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a lancé via le site de la FIDH, “ un appel urgent”  quant à « la détention arbitraire et de la condamnation de Hamid El Mahdaoui, directeur du site internet d’information Badil.info, et de la détention arbitraire de Rabie Al-Ablak, correspondant de Badil.info à Al Hoceima, ainsi que de la dégradation de l’état de santé de ce dernier ».


L’observatoire rappelle que, le 12 septembre 2017, la Cour d’appel d’Al Hoceima a condamné Hamid El Mahdaoui à un an de prison ferme et 20 000 dirhams d’amende pour « incitation à commettre une infraction grave ou mineure au moyen de discours et de cris […] dans un lieu public », « suivi d’effet » et « participation à l’organisation d’une manifestation non autorisée » selon les articles 299-1 et 299-2 du Code pénal et 14 du Dahir sur les rassemblements publics. Suite au prononcé de la décision, Hamid El Mahdaoui a entamé une grève de la faim.



Rabie Al-Ablak est accusé d’avoir reçu des fonds étrangers pour mener une activité de propagande et porter atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, selon l’article 206 du Code pénal marocain. Il encourt jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 10 000 dirhams d’amende.

Revenir au direct