logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.08.2022 à 12 H 28 • Mis à jour le 22.08.2022 à 12 H 58 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Automobile

L’Allemagne privilégie le Maroc pour son nearshoring

Les entreprises allemandes délocalisent de plus en plus leurs activités au Maroc afin de pallier les failles de logistique et d'approvisionnement du secteur automobile que le monde subi depuis deux années, apprend-on de sources spécialisées.


La situation géographique du Maroc en fait un partenaire stratégique pour les pays européens, en plus des investissements conséquents du Royaume dans les secteurs du transport et de la logistique, notamment grâce aux ports de Tanger Med et de Dakhla Atlantique, toujours en construction.


Le partenariat économique entre les deux pays se focalise sur les chaînes de valeur de production automobile. En 2020, Rabat a exporté 1,1 milliard de dollars (MM $) de produits vers l'Allemagne. Selon les données douanières, les voitures constituent les principales exportations.


« La montée du secteur automobile marocain a été facilitée par le plan d'accélération industrielle 2014-2020 de Rabat, qui, avec le développement simultané de Rabat du transport à grande vitesse et à grande capacité, a incité les constructeurs automobiles étrangers à installer leurs usines au Maroc, avec des entreprises allemandes représentées parmi elles », a commenté Michael Tanchum, expert en affaires de la région MENA, dans un récent poste de l'Institut marocain d'analyse politique (MIPA).


Depuis l'invasion russe en Ukraine, l'approvisionnement des constructeurs automobiles a été perturbé. Le fournisseur mondial allemand de système de câblage automobile Leoni, a ralenti sa production dans deux de ses usines en Ukraine, affectant l'activité des principaux constructeurs, à l'instar de Porsche, Volkswagen, BMW et Mercedes-Benz. Dès lors, ces fabricants se sont tournés vers le Maroc, où Leoni est présent depuis plus de dix ans et y possède dix usines de production.


En juin dernier, Stahlschmidt, un autre fabricant allemand de pièces automobiles a inauguré sa première unité de production dans la zone industrielle de Tanger Med, à proximité d'une usine Renault. En fonction de la taille de l'investissement global que Stahlschmidt prévoit d'injecter au Maroc, cela pourrait indiquer un éventuel transfert des activités polonaises et hongroises de l'entreprise au Maroc, selon Tanchum.


Pour rappel, Berlin a tenu à assainir ses relations diplomatiques avec Rabat après une profonde crise. Le roi Mohammed VI a cité l'Allemagne en exemple parmi les « pays partenaires influents » dans son discours du 20 Août. Outre la délocalisation des industries liées à l'écosystème automobile, l'Allemagne lorgne également le secteur des énergies renouvelables, notamment l'hydrogène vert où le Maroc compte se positionner en leader mondial.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct