S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.05.2021 à 15 H 09 • Mis à jour le 18.05.2021 à 15 H 09 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Crise

L’ambassadrice du Maroc à Madrid s’attend à son rappel par Rabat pour consultations

L'ambassadrice du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, a assuré aujourd'hui que dans les relations entre pays, il y a des actes qui ont des conséquences, « et il faut les assumer », dans une référence à peine voilée à la décision de l'Espagne de fournir des soins médicaux au chef du Front Polisario, Brahim Ghali, rapporte l’agence Europa Press.


Benayaich a insisté sur le fait qu'il y a « des attitudes qui ne peuvent être acceptées », laissant de facto entendre que l’exode massif de migrants illégaux marocains sur les côtes de l’enclave espagnole de Ceuta (Sebta) était, d’une certaine manière orchestré par Rabat, comme l’assurent de nombreuses sources.


Des milliers de personnes, dont de très nombreux mineurs ont effectué la traversée pour atteindre Ceuta, de jour comme nuit, sans que les autorités marocaines n’agissent réellement pour les empêcher.


L’ambassadrice à Madrid a ajouté que les relations entre pays voisins et amis doivent être fondées sur « la confiance mutuelle, qui doit être travaillée et entretenue ». Enfin, la diplomate a qualifié « d'inhabituelle » la rapidité avec laquelle elle a été convoquée par le ministre espagnol des Affaires étrangères et a indiqué qu'elle n'exclut pas que son gouvernement la rappelle pour des consultations dans les prochaines heures.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct