En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.07.2021 à 18 H 18 • Mis à jour le 05.07.2021 à 18 H 59
Par
Palais royal

Le Maroc officialise des projets de production de vaccins dont des anti-Covid

Mohammed VI a présidé ce lundi une cérémonie de lancement et de signature de convention portant sur la fabrication et la mise en seringue (fill and finish) au Maroc du vaccin anti-Covid-19 et d'autres vaccins. Parmi les initiatives, certaines font écho à de précédentes révélations sur Le Desk

Un communiqué du Cabinet royal, diffusé ce lundi, annonce que le roi, depuis le Palais royal de Fès, a présidé la cérémonie de lancement et de signature de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue (fill and finish) au Maroc du vaccin anti-Covid-19 et d’autres vaccins. Parmi les mémorandums signés, on retrouve des initiatives que Le Desk avait révélées.


« Ce projet structurant s’inscrit dans le cadre de la volonté du Souverain de doter le Royaume de capacités industrielles et biotechnologiques complètes et intégrées, dédiées à la fabrication de vaccins au Maroc », écrit-on.


« Il a pour objet la production dans notre pays du vaccin anti-Covid, ainsi que d’autres vaccins-clés, de manière à promouvoir l’autosuffisance du Royaume et de faire du Maroc une plateforme de biotechnologie de premier plan à l’échelle du continent africain et du monde dans le domaine de l’industrie du fill &  finish », ajoute le communiqué.


« Fruit d’un partenariat public-privé, le projet vise à démarrer à court terme avec une capacité de production de 5 millions de doses de vaccin anti-Covid19 par mois, avant de démultiplier progressivement cette capacité à moyen terme. Il mobilisera un investissement global de l’ordre de 500 millions de dollars », indique-t-on.


« Avec le lancement de ce partenariat de grande envergure, qui s’inscrit dans le prolongement de l’entretien téléphonique du 31 août 2020 entre le roi Mohammed VI et le président de la République Populaire de Chine, le Maroc effectue un pas supplémentaire dans la concrétisation de la vision royale pour une gestion efficace et proactive de la crise pandémique et ses suites », peut-on lire.


« Au début de cette cérémonie, et après un mot introductif du Ministre de la santé, Samir Machour, expert international en biotechnologie industrielle et actuellement vice-président de Samsung Biologics, a présenté le projet de mise en seringue et de fabrication au Maroc du vaccin anti-Covid et autres vaccins », précise-t-on.


Comme nous le révélions précédemment dans notre enquête, Samir Machour (Machhour de son vrai nom d’après l’état-civil) avait par le passé créée une société avec l’homme d’affaires Rahhal Boulgoute, du nom de MarocVax et dédiée à l’importation de vaccins. Le vice-président de Samsung Biologics avait également participé avec le Maroc afin de s’approvisionner en vaccins.


Par la suite, le PDG du groupe Sinopharm, Liu Jingzhen, est intervenu en distanciel depuis la Chine. Le Président Directeur Général de la société Recipharm, Marc Funk, a également présenté le projet d’établissement de capacités de fabrication de vaccins au Maroc.


A cette occasion, et après présentation des objectifs et des composantes du projet, trois importants accords ont été signés par le roi, à savoir :


  • Le mémorandum relatif à la coopération pour le vaccin anti-Covid19 entre l’État marocain et le Groupe Pharmaceutique National de Chine (Sinopharm), signé par le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, et le président du Groupe Sinopharm, Liu Jingzhen.
  • Le mémorandum d’accord concernant l’établissement de capacités de fabrication de vaccins au Royaume du Maroc entre l’État marocain et la société Recipharm, signé par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, et président du conseil d’administration du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement, Mohamed Benchaâboune, le président directeur général de la Société Recipharm, Marc Funk, et le représentant du consortium de banques marocaines, Othman Benjelloun.
  • Le contrat de mise à disposition de l’État marocain des installations de remplissage aseptiques de la Société de Thérapeutique Marocaine (Sothema) pour la fabrication du vaccin anti-Covid19 propriété de la société Sinopharm entre l’État marocain et la société Sothema, signé par le Ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, et la Présidente Directrice Générale de la Sothema, Lamia Tazi. Il est à noter que Sothema avait par le passé participé aux tests de phase III pour le vaccin Sinopharm au Maroc.


Dans un précédent article, datant de fin mars dernier, nous révélions la constitution d’un consortium de banques en vue de donner naissance à un futur géant de l’industrie pharmaceutique sino-marocain.


Outre les signataires, ont également assisté à cette cérémonie, le chef du gouvernement, Saadeddine El Otmani, le conseiller royal Fouad Ali El Himma, le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, le P-DG d’Attijariwafa bank, Mohamed Kettani et le P-DG de la Banque Populaire, Mohamed Karim Mounir.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct