logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.09.2022 à 17 H 59 • Mis à jour le 11.09.2022 à 18 H 00
Par
Sahara

« Africa Eco Race »: le tracé de l’édition 2022 refait sortir le Polisario de ses gonds

Prévue dans plus d'un mois, les 15 et 30 octobre de cette année, l'édition 2022 du rallye de l'Africa Eco Race suscite des inquiétudes du côté des représentants du Front Polisario, poussant à en venir aux menaces.


A peine le programme dévoilé de la 14ème édition, des menaces ont été formulées par le représentant du mouvement en Europe et à l'Union Européenne, à l'endroit des organisateurs, les accusant d'apporter « un soutien clair aux objectifs des forces de l'occupation marocaine visant à annexer le Sahara occidental par la force ».


« La contribution des organisateurs dans ce sens, en exploitant les valeurs du sport pour soutenir des actes expansionnistes est une renonciation aux principes et idéaux du sport », souligne le membre du Polisario Abi Biouichraya, dans des déclarations reprises par l'agence de presse sahraoui (SPS).


Mis en cause, le tracé de route de la compétition sportive où les automobiles, en partance de Monaco, et arrivant à Nador, passeront par Bousaid, Tagounite (est du Maroc), et arriveront vers le 20 octobre à Assa, à 130 kilomètres au nord d'Al Mahbes, puis à Remz El Kebir, situé vers la zone de Smara, pour effectuer ensuite une pause à Dakhla, et se préparer à aller en Mauritanie et au Sénégal, deux pays partenaires de la compétition, en plus du Maroc.


Crédit : Africa Eco Race


Dans sa communication de ce week-end, le Polisario signale aux organisateurs que tenir cette édition « expose les participants potentiels à des risques inconnus au regard des affrontements militaires quotidiens entre l'Armée populaire de libération sahraoui (APLS) et les forces d'occupation marocaine, et des millions de mines anti-personnel, implantée par l'occupant marocain à travers le territoire sahraoui ». 


Des menaces qui ne sont pas nouvelles : en janvier 2020 déjà, le Polisario voulait entraver le passage du rallye Africa Eco Race, en bloquant le passage routier de Guerguerat et en y installant des tentes et des pierres. Une situation face à laquelle le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, avait réagi, exigeant par la voix de son porte-parole le maintien de la circulation civile et commercial au point de passage Guerguerat.


Une édition qui finira bien par avoir lieu, sans accrocs. La suivante ne sera finalement organisée que cette année 2022, celle de 2021 ayant été annulée en raison de la pandémie du Covid-19.


Une édition 2022 qui devrait donc se tenir dans un mois et qui intervient dans un moment particulier entre le Maroc et le Polisario, les deux parties en étant venues aux armes à plusieurs reprises durant l'année, depuis que le Royaume avait décidé de restaurer la circulation au niveau du passage, fin 2020, puis d'établir un cordon de sécurité.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu