En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.02.2018 à 13 H 05 • Mis à jour le 09.02.2018 à 13 H 19
Par
Politique

Benkirane crée la zizanie au sein du gouvernement El Otmani

Afin de désamorcer une crise naissante avec le bloc des partis alliés du RNI, le chef du gouvernement a invité hier soir à son domicile de Rabat les chefs des écuries de sa coalition venus lui demander des comptes sur les propos tenus par Abdelilah Benkirane à l’égard de Aziz Akhannouch et de Driss Lachgar lors du Congrès de la Chabiba du PJD

Les violentes piques d’Abdelilah Benkirane contre Aziz Akhannouch et Driss Lachgar, lors du 6e congrès de la Jeunesse du PJD le 3 février, ont provoqué une crise ouverte au sein du gouvernement. Mis dans l’embarras, Saâdeddine El Otmani a du s’en expliquer devant les chefs de partis de la coalition gouvernementale.


Benkirane avait accusé le président du RNI de cumuler pouvoir et fortune et laissé entendre qu’il n’avait jamais souhaité intégrer le secrétaire général de l’USFP au gouvernement.


Invités hier soir au domicile du chef du gouvernement Rabat, les cadors de la coalition lui ont clairement demandé de clarifier la position du PJD quant au devenir de la majorité et de l’influence jugée néfaste de Benkirane au sein du parti islamiste.


L’absence remarquée des ministres du RNI et de l’USFP au dernier Conseil de gouvernement était le signe manifeste d’un boycott contre Saâdeddine El Otmani qui a été sommé de faire amende honorable pour dépasser une crise politique naissante avec le RNI, soutenu par l’USFP, l’UC et le MP.


Un communiqué de presse est attendu dans ce sens selon diverses sources partisanes citées dans la presse.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu