S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.04.2017 à 01 H 37 • Mis à jour le 03.04.2017 à 01 H 39
Par
Spy Game

Le corbeau « Chris Coleman », auteur des MarocLeaks, est-il de retour?

Les soutiens du Polisario l’assurent : l’insaisissable « Chris Coleman », auteur des fuites diplomatiques et sécuritaires communément appelées MarocLeaks serait de retour. Si ses multiples comptes Twitter ont tous été fermés, il continue de distiller ses documents piratés sur un compte Calaméo. Pour les journalistes friands de câbles récents, les dernières tombées datent et n’apprennent franchement rien d’affriolant. Du déjà-vu en somme pour des documents déjà fuités il y a deux ans. Mais dans le flot, quelques rares pépites permettent de se poser de nouvelles questions sur l’étendue de ses sources, d’autant que sa dernière livrée qui date de janvier 2017 ne provient ni des Affaires étrangères dont le serveur informatique était ouvert aux quatre vents, ni des boites mail des honorables correspondants de la DGED, mais du ministère de l’Economie et des Finances. On y apprend que Abderrahmane Semmar, directeur des entreprises publiques et de la privatisation ne s’oppose pas à l’étalement de la commission de garantie au titre du prêt de 147 millions de dirhams émiratis contracté par l’ONCF au Fonds d’Abou Dhabi pour le financement de la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Tanger-Casablanca. Raison invoquée : les difficultés de trésorerie que traverse l’Office…

-

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu