En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.11.2021 à 22 H 55 • Mis à jour le 29.11.2021 à 10 H 36
Par
Industrie

Mine d’Ezzhiliga : la société SOMIVAM répond à ses détracteurs

La société casablancaise SOMIVAM, gérée par Mohamed Hannaoui, ingénieur de l’Ecole des mines, a réagi aux allégations faisant état d’un « renouvellement » contesté de son permis de recherche minier accordé en 2009 sur un périmètre de 4 km2 au lieu-dit de Talaâ Cheguiga dans la commune de Ezzhiliga.


Dans ses « éclaircissements » transmis au Desk, SOMIVAM affirme qu’elle n’a « bénéficié d’aucun renouvellement d’un permis de recherche minier exploité depuis plusieurs années » aux alentours de la date du 6 octobre 2021. Quant à « la polémique suscitée en 2018 » évoqué soulevé dans un précédent article, la société indique que « c’est une affaire tranchée par un jugement définitif n°519 de la Chambre d’appel de Rommani daté du 15 octobre 2019, à l’avantage de SOMIVAM et contre ses détracteurs, Badr Benomari et BA Travaux qui ont initié le procès ». Une copie intégrale de ce jugement a été mise à disposition du Desk.

 

Quant « aux refus successifs du Centre régional d’investissement (CRI) de Rabat, le dernier datant d’octobre 2020 », SOMIVAM fait valoir l’extrait de la plateforme électronique du CRI, dont Le Desk a obtenu copie, qui indique pour le 1er octobre 2020 : passage en Commission régionale unifiée d’investissement avec mention demandant « d’approfondir le volet juridique et administratif du projet ».

 

Pour rappel, la partie contestataire à SOMIVAM avait allégué que le permis portant le n°2137839 délivré pour extraire du micaschiste a été exploité pour de l’argile à des fins de génie civil et ce en dépit de la loi 33-13 de 2015 relative à la prospection minière.


A cela, SOMIVAM a répondu que son projet est destiné à l’exploitation d’une mine de séricite, matériau utilisé dans des processus industriels et non pour les besoins en briques et mosaïque de clients du BTP.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu