logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.09.2021 à 16 H 38 • Mis à jour le 11.09.2021 à 16 H 38
Par La rédaction

Négociations pour la future majorité gouvernementale : Baraka temporise avec Akhannouch

Ce samedi, le chef du gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, devait entamer ses premières consultations pour former le nouveau gouvernement, après avoir été missionné de la part du roi Mohammed VI lors d’une entrevue tenue vendredi soir au Palais royal de Fès.


En toute logique, le président du RNI devait prendre attache avec Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du PAM dont le parti est arrivé second aux législatives avec un total de 87 sièges. Une deuxième réunion était prévue le même jour avec Nizar Baraka dont le parti a remporté 81 sièges aux élections du 8 septembre, avant d’envisager de se réunir avec d’autres formations politiques.


Sauf qu'à la dernière minute, le parti dirigé par Nizar Baraka s'est fendu d'un communiqué où on apprend, en substance, que la formation partisane devrait tenir un Conseil national en session extraordinaire le 25 septembre prochain. L'occasion pour le parti de la Balance de dresser « une évaluation des résultats électoraux » mais aussi de discuter « des perspectives d'alliances politiques ». 


Un pied de nez au RNI et à son président, ayant annoncé au sortir de l'audience royale, que les pourparlers allaient commencer dès aujourd'hui (ce vendredi).


Réaction du parti de la Colombe : une conférence de presse, tenue dans la foulée, par l'ex-ministre Rachid Talbi Alami où il annonce que « les pourparlers avec les formations politiques vont commencer au début de la semaine prochaine », précise-t-il. Une tournée d'Aziz Akhannouch est prévue avec les différentes forces politiques, apprend-on. On saura « qui a envie de participer à la majorité gouvernementale et qui préfère se diriger vers l'opposition », souligne Talbi Alami.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu