logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.03.2020 à 23 H 58 • Mis à jour le 14.03.2020 à 23 H 58
Par La rédaction

Suisse: L’armée déployée dès lundi pour soutenir les hôpitaux face au coronavirus

L'armée suisse sera déployée pour la première fois lundi prochain pour épauler le système de santé dans le pays face à la propagation de la pandémie à coronavirus, a annoncé son chef, Thomas Süssli.


Il s'agit d'un "service spécial pour notre sécurité et notre protection à tous", a précisé Süssli sur Twitter.


L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a fait état samedi de 1.359 cas testés positifs au coronavirus en Suisse.

Jusqu'à présent, deux douzaines de militaires intervenaient au canton de Tessin, proche de l'Italie. Dès lundi, le bataillon d'hôpital 5 va être déployé dans les cantons pour faire face au coronavirus, a écrit en substance Thomas Süssli.


Le bataillon hôpital 5 est l'un des quatre bataillons hôpital de l’armée suisse, peut-on lire sur le site internet du département de la Défense. Parmi ses tâches figure notamment le soutien "des hôpitaux civils en personnel et en matériel en cas de situations extraordinaires".


Plusieurs centaines de personnes seront déployés dans le cadre de cette mission, précise un porte-parole de la Défense. Il est toutefois possible que tous ne soient pas incorporés, par crainte d'une infection, ou à cause d'autres obligations, comme la garde d'enfants par exemple.


En raison de la pandémie de coronavirus, le Conseil fédéral suisse a décidé le 6 mars de mettre à disposition des cantons jusqu'à 800 membres de l'armée pour les aider. La mesure permettra notamment d'épauler les hôpitaux civils et le système de santé actuellement surchargé.


Le bataillon d'hôpital peut également prendre en charge "l'extension de la capacité de soins infirmiers et des soins de base", "que ce soit sous terre ou en surface, dans un hôpital civil appartenant au Service sanitaire coordonné". Jusqu'à 200 patients peuvent y être accueillis.


Toujours selon les informations de l'armée, le bataillon peut aussi contribuer "à l'exploitation d'une installation improvisée, qu'il s'agisse d'un établissement de soins, d'une station d'isolement ou d'un centre de vaccination" et "à l'exploitation d'un hôpital militaire entièrement protégé pouvant accueillir jusqu'à 200 patients dans le domaine des soins de base".

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu