logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.03.2022 à 10 H 56 • Mis à jour le 29.03.2022 à 10 H 56
Par
Alliance

Au Sommet du Neguev, le Maroc a demandé des armes de haute technologie à Israël

Le sommet du Neguev auquel a participé le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita au nom du Maroc a été l’occasion de décider d’une « infrastructure pour une future collaboration en matière de renseignement de défense », rapporte le média israélien spécialisé Globes.


Citant des sources israéliennes et autres, les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Maroc « ont tous demandé à Israël des systèmes d'armes défensives. Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont mentionné Iron Dome, le système radar Green Pine et le système Arrow de défense contre les missiles balistiques. Ces demandes ne sont pas nouvelles et elles ont été transmises à Israël par divers canaux », est-il spécifié.


Plusieurs entreprises de défense israéliennes ont déjà reçu des demandes de renseignement sur l'achat d'Iron Dome et l'approbation de la vente est entre les mains du ministère de la Défense, ajoute le média. Selon une source de la défense, « un nombre considérable de demandes seront bientôt approuvées et Israël mène actuellement des discussions avec l'administration américaine, qui a participé au développement de certains des systèmes ».


Rafael Advanced Defence Systems et Israel Aerospace Industries (IAI) seront les principaux bénéficiaires des accords d'approvisionnement d'Iron Dome, s'ils se concrétisent. Chaque système Iron Dome coûte environ des dizaines de millions de dollars, sans compter les missiles d'interception, qui coûtent 50 000 dollars chacun.


Pour rappel, Rabat a signé avec IAI un memorandum sur l’aéronautique civil suite à la visite de son président d’origine marocaine, Amir Peretz. Mais au-delà de cette coopération à caractère industriel devant bénéficier à l’écosystème Midparc du GIMAS à Casablanca, c’est surtout les accords en matière de sécurité, de cyberdéfense et d’armement qui retiennent l’attention, comme celui « historique » signé avec le ministre de la Défense Benny Gantz en novembre 2021 ou plus près de nous, celui conclu entre les Forces armées royales (FAR) et Tsahal lors de la toute récente et inédite visite d’officiers supérieurs israéliens à Rabat.


Fin 2021, Le Desk apprenait que le Maroc avait déjà versé pas moins de 22 millions de dollars à IAI pour l’acquisition de drones suicide Harop. En matière de systèmes de défense, on citera notamment pour l’armée marocaine, le dispositif Skylock développé par la firme Avnon, les batteries de missiles anti-aérien Barak MX pour 500 M $ ou encore de manière plus hypothétique pour le royaume, le fameux « Dôme de fer » développé entre autres avec la firme Rafael.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct