En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.07.2018 à 19 H 03 • Mis à jour le 06.07.2018 à 19 H 03
Par
Conclave

106 think tanks européens se réunissent à Rabat les 12 et 13 juillet

Après Barcelone en 2017, le réseau de 106 groupes de réflexion sur la politique et la sécurité dans la région euro-méditerranéenne, EuroMeSCo, tient sa conférence annuelle à Rabat les 12 et 13 juillet 2018.


La réunion est co-organisée par l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed), qui coordonne EuroMeSCo de Barcelone, et OCP Policy Center.


EuroMeSCo est le principal réseau de think tanks en matière de politique et de sécurité en Méditerranée. Il s’agit d’un événement annuel qui offre la possibilité de connaître les problèmes qui affectent les relations entre l’Europe et ses voisins méditerranéens avec l’aide de plus de 100 experts. (106 centres dans 32 pays).


« Contrairement à l’approche habituelle des forums euro-méditerranéens, la conférence se concentre sur la situation en Europe et son impact sur les relations euro-méditerranéennes », note un communiqué de l’organisation. Sous le titre « Changer les lentilles euro-méditerranéennes », la conférence annuelle du réseau des think tanks EuroMeSCo « veut renverser l’orientation habituelle des forums euro-méditerranéens, qui tendent à donner la priorité à la façon dont l’Europe affecte la situation des pays de la rive sud et celui de la Méditerranée ».


La conférence de cette année verra la participation pour sa séance d’ouverture Nasser Kamel, le nouveau secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM)  Ricardo Diez-Hochleitner, ambassadeur d’Espagne au Maroc  Claudia Wiedey, ambassadrice de l’UE au Maroc  Senén Florensa, président de la Commission déléguée de l’IEMed, et Karim El Aynaoui, directeur de l’OCP Policy Center.


Deux sessions plénières et plusieurs sessions parallèles analyseront comment les changements que l’UE subit (Brexit, populisme, politique étrangère, politiques migratoires et réfugiés … ) affectent les pays du Maghreb et du Proche-Orient, la capacité de projection de l’UE dans la région et, finalement, à la coopération et aux relations avec l’UE. Dans quelle mesure l’Europe continue-t-elle d’être l’un de ses partenaires prioritaires aux côtés d’autres puissances régionales et internationales, et si les cadres de coopération actuels fonctionnent et sont adéquats pour ces temps constitueront l’autre volet thématique exploré.


La conférence comportera également des sessions où seront présentés les derniers axes de recherche EuroMeSCo (minorités au Maghreb et au Moyen-Orient, nouvelles dynamiques de coopération au Levant de la Méditerranée et futur du partenariat UE-Tunisie) et de nouveaux projets de recherche.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu