En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
02.05.2018 à 00 H 38 • Mis à jour le 02.05.2018 à 02 H 18
Par
Pieds nickelés

Affaire Pruitt : Rabbah, Aujjar et Boucetta affolés par le « Washington Post »

Les révélations sur le voyage controversé de Scott Pruitt au Maroc et sur l’entregent du lobbyiste Rick Smotkin dont Le Desk a livré les détails font désormais les choux gras de la presse américaine. Le Washington Post apporte quelques éléments complémentaires à notre enquête, notamment sur l’agenda du chef de l’agence environnementale américaine (EPA) avec des officiels marocains.


Fait cocasse, à l’identique de celui rapporté par Le Desk lorsqu’il avait interrogé Aziz Rabbah, à propos de son entrevue avec Pruitt, et que le ministre de l’Energie et des Mines avait répondu « Qui est ce gars ? », c’est au tour de Mohamed Aujjar d’avoir le même trou de mémoire. Interrogé à trois reprises successives par le Washington Post, le ministre de la Justice a lui aussi répondu par « Qui ? », avant de refiler son téléphone à sa porte-parole qui n’a pu confirmer sa rencontre avec…  le seul membre de l’administration Trump à s’être rendu à ce jour dans le royaume


Et alors que la porte-parole de Rabbah a d’abord affirmé qu’il accorderait une interview en tête à tête avec le journaliste du Washington Post qui s’est déplacé au Maroc pour son enquête, quelques heures plus tard, celle-ci a déclaré qu’il n’était plus disponible. Plus tard, elle n’a pas confirmé la réunion arguant que l’emploi du temps du ministre était « confidentiel »… 


Par ailleurs, Mounia Boucetta, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, et son porte-parole, n’ont pas répondu aux demandes répétées de confirmation de sa rencontre avec Pruitt, alors qu’une photographie publiée sur le site de l’EPA l’atteste…

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu